Partagez | 
 

 Episode 07 - The Broken Man

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Quelle note donneriez-vous à l'épisode?
1
0%
 0% [ 0 ]
2
8%
 8% [ 1 ]
3
38%
 38% [ 5 ]
4
31%
 31% [ 4 ]
5
23%
 23% [ 3 ]
Total des votes : 13
 

AuteurMessage
Ser Patrick
Sauvageon de l'Au-Delà


Masculin Messages : 16
Age : 47

MessageSujet: Re: Episode 07 - The Broken Man   Ven 10 Juin - 21:41

Une bourse bien garnie qu'il ne s'agit pas de la véritable Arya qui s'est fait poignardée. Autrement, elle aurait demandé de l'aide à la population.
Rien ne l'empêcherait d'avoir un peu de soutien pour la conduire à bord du navire qu'elle souhaite empruntée le lendemain à l'aube contre quelques pièces. Perdue pour perdue, qu'aurait à risquer de plus la véritable Arya, entre mourir (seule ou poursuivie) dans la rue ou dans une cabine ?
Mais...:
 
Pas sûr toutefois que l'on ait le fin mot de l'histoire pour l'épisode prochain. Ce qui pourrait être dans le style des producteurs, pour maintenir encore du suspens dans le cadre des derniers épisodes de la saison qui généralement, perdent un peu d'attrait auprès du public.
Revenir en haut Aller en bas
Yelrahc
Anobli pour son courage


Masculin Messages : 309
Age : 24

MessageSujet: Re: Episode 07 - The Broken Man   Sam 11 Juin - 20:25

Ser Patrick a écrit:
Une bourse bien garnie qu'il ne s'agit pas de la véritable Arya qui s'est fait poignardée. Autrement, elle aurait demandé de l'aide à la population.
Rien ne l'empêcherait d'avoir un peu de soutien pour la conduire à bord du navire qu'elle souhaite empruntée le lendemain à l'aube contre quelques pièces. Perdue pour perdue, qu'aurait à risquer de plus la véritable Arya, entre mourir (seule ou poursuivie) dans la rue ou dans une cabine ?
Mais...:
 
Pas sûr toutefois que l'on ait le fin mot de l'histoire pour l'épisode prochain. Ce qui pourrait être dans le style des producteurs, pour maintenir encore du suspens dans le cadre des derniers épisodes de la saison qui généralement, perdent un peu d'attrait auprès du public.

Cette théorie me parait complètement fumeuse
Revenir en haut Aller en bas
Ser Patrick
Sauvageon de l'Au-Delà


Masculin Messages : 16
Age : 47

MessageSujet: Re: Episode 07 - The Broken Man   Dim 12 Juin - 13:19

Ahahahah !
En effet elle est un peu bancale car je n'ai pas de mobile bien fondé pour celui que j'ai nommé. A part un soupson d'attachement grandissant pour une fille, au fil des saisons...

Quoi qu'il en soit, je suis persuadé que la véritable Arya n'a pas été blessé par the Waif.
Cette scène ne m'avait d'ailleurs pas le moins du monde ému par son dénouement.
J'ai plus frissonné des expressions faciales de l'actrice qui joue la vieille dame, dont le visage m'était familier mais d'où ?!
(Ah oui ! Vue quelques semaines auparavant dans "Risen" : Margaret Jackman)

Concernant la Arya poignardée : La démarche, le comportement et les expressions faciales comme la façon de s'exprimer ne correspondent pas à ceux de la véritable benjamine des Starck ; trop assurée, presque hautaine et surtout peu encline à s'assurer un départ discret de Braavos, lorsqu'elle négocie son voyage en bateau.

Alors qui a été blessé ?
Ce qui est clair c'est que l'épisode 8 "No One" mettra en avant un personnage important de la confrérie des Sans-Visages, un personnage de l'ombre...
Va t-on assister comme pour Sandor Clegane à un retour d'un autre personnage disparu : Sy... Fo... ? (dont j'ai cru voir l'ombre justement, rodée dans les ruelles de Braavos...)

Encore quelques heures de suspense... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Fantôme
Grand Questionneur Royal


Féminin Messages : 1982

MessageSujet: Re: Episode 07 - The Broken Man   Sam 16 Juil - 11:36

Je ne sais pas si j’ai aimé l’épisode, c’est compliqué, j’ai trouvé certains passages hyper clichés, y compris la scène d’ouverture - et pourtant qu’est-ce que j’aime Sandor – Et, d'un autre côté, j’ai trouvé bien que le nord ne se souvienne pas ou qu’il se souvienne pas de la bonne manière. J’ai aimé cette réalité qui peut s’entendre : le temps est passé, tous ont souffert, ce n’est pas forcément les héritiers légitimes devant eux, bref, ça peut coller et ça évite de faire trop cliché justement.


J’avoue que j’ai trouvé la manière de présenter le retour de Sandor aussi ridicule que le départ de Dexter au Canada pour être bûcheron. Le faire apparaître, même si c’est pour nous montrer qu’il a récupéré toutes ses forces, en train de porter tout seul un tronc d’arbre, ça faisait too much pour moi. Heureusement, sa personnalité, même s’il apparait un poil plus posé (parce qu’il peut expulser ses aigreurs dans l’effort), est la même. Pareil pour Septon Meribald, le parallèle entre lui et le Grand Moineau est intéressant car il permet de montrer que ce dernier est bien plus dans la recherche de pouvoir qu’il veut bien le laisser entendre (il est toujours le p’tit cordonnier qui veut grimper l’échelle sociale) mais le personnage de Septon Meribald est hyper cliché : il est à l’écoute de tout le monde, dit le bon mot, fait le bon geste, aide pile comme il faut. Heureusement, Ian McShane est bon, ce qui permet de limiter les dégâts. Je ne sais pas si c’est parce que Septon Meribald rit (et, par là-même, laisse entendre qu’il ne le croit pas) lorsqu’il lui dit que c’est une femme qui l’a battu que Sandor frappe plus fort ou si c’est parce qu’il connaît de la rancœur envers Brienne mais j’espère que c’est la première option parce que je ne voudrais pas qu’il passe ses nerfs sur elle comme il le fait avec ce tronc d’arbre   Sandor n’arrive pas à voir le bon en lui, il reste sur l’idée qu’il a fait des choses atroces mais oublie ce que lui-même a subi auprès de son frère ou encore l’aide qu’il a apporté à Sansa et Arya et je trouve bien que Septon Meribald lui renvoie qu'il est trop dur avec lui-même et que, s’il est encore en vie, c’est que les dieux ont des projets pour lui, reste à connaître lesquels.

Margaery continue à jouer la comédie mais peine à la jouer sur tous les tableaux, du coup, comme elle se concentre sur le Grand Moineau, elle n’arrive plus à s’occuper de Tommen. Le fait qu’elle ait une bonne mémoire lui permet de bien apprendre ses devoirs et ainsi pouvoir les réciter au Grand Moineau et j’aime qu’il lui fasse remarquer que cela ne veut pas dire pour autant qu’elle croit en ce qu’elle lit et récite. Il sait qu’apprendre par cœur est accessible à tous et que la croyance ne tient pas à cette capacité. Pour le convaincre de sa sincérité, Margaery lui ressort son speech mettant en avant sa prise de conscience de ne pas avoir été de bonne foi concernant son attention auprès des pauvres. Sauf que le Grand Moineau est tout sauf naïf et profite donc de l’intimité de leur entretien pour lui rappeler qu’elle se doit aussi de partager sa couche avec son époux. Même si elle tente de s’en sortir en mettant en avant la perte de ses désirs sexuels, il ne lâche rien et il est terrible de le voir rappeler que la femme n’est pas obligée d’avoir du désir pour faire l’amour, qu’elle se doit juste de procréer. Et alors que Margaery pensait l’avoir suffisamment bluffé, le Grand Moineau démontre qu’il a plus d’un tour dans son sac en la mettant à l’épreuve à travers ses sentiments envers sa grand-mère, lui faisant remarquer qu’il serait temps que cette dernière suive son exemple. On voit que son coup a porté, Margaery apparait déstabilisée d’autant que, l’air de rien, le Grand Moineau apparait menaçant dans ses propos. Du coup, elle se voit devoir jouer la comédie à sa grand-mère devant Septa Unella pour définitivement convaincre le Gand Moineau. Il lui est tellement difficile de faire face à l’incompréhension de sa grand-mère qu’elle n’arrive pas à la regarder en face lorsqu’elle lui dit ce que Septa Unella attend d’elle. Pour la protéger du Grand Moineau, Margaery lui conseille vivement de repartir à Hautjardin et ainsi être hors d’atteinte de ce dernier. Le mot qu’elle lui glisse dans la main confirme ce qu’on pressentait depuis le début : elle n’a pas changé, elle reste la même, elle ne fait que jouer la comédie pour sauver sa famille.

De leur côté, les sauvageons s’interrogent sur la raison de leur présence auprès de Jon puisque ce n’est pas pour combattre les White Walkers que ce dernier fait appel à eux mais pour récupérer Winterfell. Ils ont raison de lui renvoyer que, s’ils perdent cette bataille (qui est, en effet, pas la leur), les sauvageons auront disparu. Il est vrai qu’ils ne sont plus très nombreux et c’est ce qui fait que son discours me touche. Après, Jon a raison aussi de leur renvoyer que s’il perd, ils seront, de toute manière, éliminés parce personne au sud ne souhaite les avoir près d'eux, il suffit de voir la réaction de Randyll Tarly (dans l’épisode précédent) lorsqu’il a compris que Vère / Gilly était une sauvageonne. Si Kit ne me convainc toujours pas en matière de charisme, ça fonctionne quand même parce que les arguments qu’il met en avant dans son discours tiennent la route. Sans compter, celui de Tormund qui les responsabilise en rappelant que Jon est mort pour eux et que c’est donc à eux - à présent - de le faire. Il touche leur ego en leur faisant comprendre que, s’ils ne l’aident pas, c’est qu’ils sont lâches et que, s’ils sont lâches, ben, ils méritent d’être les derniers sauvageons. De toute manière, Wun Wun a parlé, ils seront donc auprès de Jon lors de la bataille des bâtards.

Même si Cersei n’a jamais porté Olenna dans son cœur, elle apparait cependant perturbée par son départ. Elle sait qu'avec ce dernier, elle perd une alliée de taille dans son combat contre le Grand Moineau. Sauf qu'Olenna n’a plus envie de jouer et encore moins de se faire culpabiliser en étant accusé d’abandonner ses petits-enfants d’autant qu’elle a raison de lui rappeler que c’est elle qui les a mis dans cette situation, préférant s’attaquer à eux plutôt que de s’allier (pour un problème, finalement, d’ego). Malgré les arguments de Cersei, Olenna ne lâche rien parce qu’elle sait que la meilleure solution est – en effet - de partir afin de ne pas être enfermée à son tour et devenir un moyen de pression sur Margaery, risquant ainsi de la faire perdre au jeu qu’elle est en train de mener avec le Grand Moineau. En voulant être auprès de son fils (alors même qu’elle ne cesse de provoquer le Grand Moineau), Cersei ne peut que l’entrainer à sa perte, elle ne le perçoit pas et c’est bien dommage. En attendant, elle aurait bien fait ravaler ses mots à Olenna mais se retient, ce qui nous permet de bénéficier d’une dernière tirade de cette dernière juste parfaite.

Jaime arrive à Vivesaigues et ne peut contredire Bronn quand ce dernier lui fait remarquer que le siège des Frey est pitoyable. Du coup, Bronn se voit être piégé par ses propos, Jaime lui laissant entendre que, puisqu’il semble à l’aise avec l’art des tranchées, il se devra de leur apprendre. Pour le motiver, il lui renvoie qu’il sera son bras droit quand il sera à la tête des forces Lannister sauf qu’étant toujours en attente de ce qui lui a été promis, Bronn en doute et j’ai aimé qu’il l’arrête avant qu’il lui balance la phrase culte des Lannister (concernant leur capacité à payer toujours leurs dettes) parce que c’est comme les titres de Daenerys, j'en ai marre de l’entendre    Les Frey passent pour des bouseux à côté des Lannister et j’suis pas certaine que papa Walder serait très content de voir combien ses fils sont peu à l’aise dans les négociations avec le Silure qui, s’il est toujours aussi badass, reste dur envers son neveu puisqu’il préfère le voir se faire tuer plutôt que de perdre Vivesaigues alors même que ce dernier en est le seigneur. Du coup, même si j’aime son charisme, j’aime pas sa manière de sacrifier Edmure. Après, je trouve pas très logique qu’on laisse entendre que les Frey n’aient pas les cou*lles de tuer Edmure après ce qu’ils ont fait aux Noces Pourpres mais on va dire qu’Edmure, étant leur seul moyen de pression sur le Silure pour récupérer Vivesaigues (ils ne sont pas en nombre pour remporter par la force), ils ne savent pas vraiment comment faire, d’autant plus avec la menace de la colère de leur père s’ils échouent dans leur mission. J’espère que la claque que Jaime donne à Walder n’est pas censée remplacer celle qu’il met à ser Ronnet Connington lorsque ce dernier manque de respect à Brienne dans ses propos parce que c’est loin d’avoir le même sens mais elle a le mérite de stopper les Frey et reprendre les choses en main. Pour arriver à ses fins, Jaime décide de changer de stratégie en commençant par prendre soin de leur otage : Edmure. Je suis toujours fan de Bronn en particulier dès lors qu’il évoque l’handicap de Jaime parce que ça permet à ce dernier d’intégrer ses capacités réelles et ainsi d’adapter ses stratégies.

J’ai adoré Lyanna Mormont tant sa personnalité que sa manière de recevoir Jon et Sansa . Il est bien de montrer qu’ils ne sont pas attendus comme des messies, que le nord se souvient mais qu’il serait bon aussi que les Stark se souviennent de ce que le nord a fait pour eux. J’ai adoré qu’elle fasse remarquer à Sansa qu’elle n’est pas dupe, qu’elle la voit arriver avec ses grands sabots et que ses compliments ne marchent pas sur elle. Cela démontre que cette dernière ne sait pas manipuler aussi bien qu’elle le pense, il faut dire que la gamine est hyper intelligente. Elle lui rappelle, sans ménagement, que sa mère est morte pour Robb, ce qui arrête définitivement Sansa dans son élan. J’ai explosé de rire lorsqu’elle stoppe Jon dans sa flatterie (parce que, bon, apparemment, il n’avait pas compris qu’elle n’aimait pas être prise pour une nouille à qui ont fait des compliments pour obtenir ses faveurs). C’est bon d’avoir quelqu’un d’aussi franc, c’est tellement rare à notre époque ! Bref, elle arrête Jon, lui renvoyant qu’il faut cesser de la lui chanter et dire pourquoi ils sont là. Du coup, il va droit au but en mettant en avant le fait qu’elle a reconnu que seul un Stark pouvait être roi du nord, lui demandant donc son allégeance et son soutien pour récupérer Winterfell. J’adore que la p’tit tienne compte de ses conseillers, cela démontre, là encore, son intelligence. Je trouve terrible et, en même temps, extrêmement compréhensible qu’elle renvoie que Sansa est une Bolton / Lannister parce que si ses mariages lui ont été imposés (pour le premier) et/ou incités (pour le deuxième), ce n’est pas forcément clair pour autrui. Sansa se défend bien mettant en avant qu’elle a fait ce qu’il fallait pour survivre mais ça peut aussi laisser entendre qu’elle n’est pas fiable, navigant entre plusieurs eaux. De même, Lyanna a raison de renvoyer à Jon qu’elle comprend très bien la situation et que si, pour lui, il est important de récupérer Winterfell et sauver Rickon, elle est responsable, de son côté, des habitants de son île et ne voit pas pourquoi elle sacrifierait des vies pour une guerre qui n’est pas la leur. Sansa et Jon restent sans voix, du coup, c’est Davos – une fois de plus (comment ne pas aimer cet homme  I love you ) – qui intervient et cela d’une très jolie manière parce qu’avec beaucoup d’humilité : il ne s’impose pas, il ne laisse pas entendre qu’elle se doit de lui rendre des comptes, il prend en compte sa situation (responsabilités à un âge où normalement on profite de l’innocence de l’enfance) et ça la radoucit tout de suite, ce qui est normal parce que, si on veut qu’une personne tende à aller vers nous, ben, il faut commencer par la respecter. Il a même l’intelligence de ne pas se mettre en avant mais, au contraire, de redonner à tout le monde la place qui lui est due et c’est ce qui fait aussi que c’est un beau personnage. Il fait comprendre à Lyanna que ce n’est pas une guerre entre maisons belliqueuses mais une guerre entre les morts et les vivants et que tant que les Bolton auront Winterfell, le nord sera divisé et ne pourra donc pas s’allier contre la vraie menace. Le fait qu’il lui explique la situation lui permet de comprendre cette dernière et, par là-même, de prendre position parce que cela lui parle. J’ai aimé que Lyanna sache écouter ses conseillers mais aussi les arrêter pour prendre elle-même la décision, c’est un sacré p’tit bout de femme  I love you  Et alors qu’elle assure la fidélité de sa Maison aux Stark (avec une classe qui me fait fondre), Jon continue à être maladroit en demandant - sans attendre - combien d’hommes elle peut lui donner. J’ai adoré qu’elle annonce 62, c’était juste génial ! Jon apparait décontenancé et limite impoli dans sa réaction parce que Lyanna a raison de lui rappeler que sa Maison est petite. Je trouve très élégant qu'elle mette en valeur ses hommes en assurant que chacun d’eux vaut t une dizaine de continentaux. La réponse de Davos (« S’ils sont aussi féroces que leur dame, les Bolton sont perdus ») lui permet de se sentir à l’aise dans sa proposition parce que sincère et je l’en remercie. Une fois de plus, Jon est apparu complètement effacé. Je veux bien qu’il ne se sente pas forcément légitime dans sa requête mais il aurait très bien pu avoir le discours de Davos. Il m’est parfois difficile de comprendre pourquoi il est apprécié (dans la série) parce que, si on regarde bien, ce sont les personnages qui gravitent autour de lui qui assurent, pas forcément lui.

L’échange entre le Silure et Jaime est sympa au niveau des dialogues et de la confrontation entre ces deux hommes. Le Silure reste fixé sur son statut de régicide, il n’a pas perçu son évolution, en même temps, on peut le comprendre parce qu’on ne peut pas dire que la série l’ait mise en valeur. Ajouté à cela le fait que Jaime n’a pas fait honneur à Catelyn puisqu’il ne ramène ni Sansa, ni Arya, ben, forcément, le Silure le prend pour un c*nnard (alors même que, de son côté, il est prêt à sacrifier son neveu). Jaime tente quand même de lui faire accepter de sauver ses hommes sauf que, comme le Silure est resté sur le fait qu'il n’avait pas de parole, ben, il préfère tuer ces derniers au combat plutôt que rendre Vivesaigues. C’est honorable, c’est badass mais un peu égoïste aussi. Après le fait que ce soit le château où il est né, on peut comprendre qu’il ne veuille pas le voir entre les mains de ses ennemis d’autant que c’est la seule chose qui lui reste de sa Maison. Sauf que c’est un peu aussi celui d’Edmure et que ça il l’oublie. Même si Jaime est apparu sincère dans sa proposition, ça ne colle pas avec ce qu’on a vu auparavant : son désir de rester à Port-Réal auprès de sa sœur et de tuer tous les moineaux pour la protéger, son manque de motivation à aller à Vivesaigues régler le conflit… du coup, comment le croire investi dans sa mission ? Bref, il ne convainc pas et c’est bien dommage. Peut-être que l’arrivée de Brienne va raviver l'évolution réalisée lors de la saison 3 et, par là-même, le rendre plus crédible mais, pour le moment, c’est normal que personne n’y croit.

Les Glover se souviennent mais pas de la bonne manière et, cette fois, personne n’arrive à les convaincre (ou n’en a le temps). C’est bien aussi de montrer ce que les maisons du nord ont vécu suite aux noces pourpres et en l’absence des Stark. Il apparait normal que cet homme refuse d’être déloyal envers les Bolton sachant que ce sont ces derniers qui l’ont aidé à repousser les Fer-Nés. Cela ne veut pas dire qu’il va être dans le camp des Bolton, il veut juste ne pas prendre partie parce qu’il veut conserver l’honneur de n’attaquer aucun des deux. Non pas que je valide sa décision - d’autant qu’il apparait aussi stupide que le Silure qui reste sur son opinion concernant Jaime en ne percevant les sauvageons que comme des ennemis et non d’éventuels alliés contre les White Walkers – mais cela peut s’entendre. Sansa tente de le responsabiliser en lui rappelant que sa Maison est vassale des Stark et qu’elle se doit, par là-même, obéissance, elle envoie du lourd - contrairement à Jon qui a définitivement le charisme d’une huitre - mais se prend la réalité en pleine figure : la Maison Glover a servi les Stark, a suivi Robb mais s’est retrouvée seule pour combattre les Fer-Nés lorsqu’ils ont attaqué son château et tué ses sujets. Bref, il leur rappelle – d’une manière violente - où les a amenés la c*nnerie de Robb lorsqu’il a rompu la promesse faite à Walder Frey d’épouser l’une de ses filles, là encore, ça parait cruel parce qu’on est du côté des Stark et qu’on veut les voir réussir mais, si on avait montré le vécu des maisons du nord suite aux noces pourpres, on aurait mieux compris et accepté leur souffrance et ainsi leur refus. Pendant que Jon fait pipi dans sa culotte pour Sansa, cette dernière - même si elle se voit contrariée par les propos de cet homme - arrive à maintenir son regard, à ne pas flancher. Davos, lui, n’aura pas le temps (ni l’envie) de le convaincre.

Alors, si je suis super ouverte à tout type de sexualité, je ne comprends absolument pas pourquoi D&D ont choisi de mettre en avant l’homosexualité féminine à travers le personnage de Asha / Yara. Il y a suffisamment de personnages - dans le livre - qui goûtent à toutes les sexualités (Cersei, Daenerys) pour ne pas avoir à plonger Asha / Yara dans le stéréotype de la femme homosexuelle masculine. Ce qui est beau dans le personnage de GRRM, c’est justement qu’elle est hyper féminine (malgré le fait qu’elle prenne le statut d’homme dans tout ce qu’elle entreprend) et amoureuse des hommes. Et cela pour aller à l’encontre de tout stéréotype, du coup, ben, c’est c*n d’y être tombé. Je ne dis pas qu’elle ne pourrait pas avoir ce type de sexualité (elle est suffisamment libre pour se laisser aller à ses envies) mais il est dommage de ne montrer que cela d’elle. J’aurais préféré que son geste envers cette femme soit là pour démontrer à Theon qu’il est possible, sans sexe, de continuer à prendre et donner du plaisir à une femme, ça aurait été plus pertinent. Au lieu de cela, elle parle de ce qu’elle va lui faire aussi vulgairement que les hommes, l’évolution des Fer-Nés n’est pas prête de se réaliser, y compris si elle monte sur le trône de Grès.  Même si on la sent touchée par son frère, par ce qu’il a vécu, ben, je trouve maladroit la manière dont elle essaie de le sortir de sa condition de victime, elle le pousse à boire, à le regarder, à lui obéir… même si elle laisse entendre que c’est pour qu’il reprenne le dessus, ça donne surtout le sentiment qu’après Ramsay, il est soumis à sa sœur et c’est dommage parce que ça fout en l’air, selon moi, l’évolution qui se mettait en place chez Theon. Soit tu vis, soit tu meurs, j’crois qu’il avait compris, il faut juste qu’il reprenne confiance en lui mais, pour cela, ben, ce serait bien de commencer par le mettre en valeur ne serait ce que le remercier pour son discours lors des états généraux et son soutien. De même, je trouve dommage qu’elle l’incite à la vengeance : pour moi, Theon n’est pas dans un désir de vendetta mais dans la reconstruction de soi et l’enfermer dans cette idée ne peut que le faire régresser. Je n’ai pas envie de le voir devenir son larbin ou encore son ombre, du coup, j’en suis arrivée à vouloir le voir – au final – sur le trône de Grès d’abord parce qu’il lui revient et qu’il est en train de faire ce qu’il faut pour le mériter, ensuite parce que le girl power commence à me donner la nausée : pas besoin de castrer les hommes, de les utiliser ou encore de les éliminer pour que les actions des femmes soient mises en avant. Après, j’ai aimé la fin de la scène quand Asha / Yara est émue de le voir relever la tête : à ce moment là, on voit son affection pour lui et ça fait du bien.

J’ai aimé que Davos évoque Stannis et ses qualités militaires parce qu’on ne peut pas dire que D&D ont su les mettre en valeur. Et puis, c’est suffisamment rare d’entendre parler de Stannis en bien pour ne pas avoir envie de le relever. Il est clair que leur armée est ridicule par rapport à l’immensité de celle de Bolton et que cela pue du c*l pour eux (d’autant qu’il est reconnu que les sauvageons ne savent pas obéir à des ordres et/ou adopter une stratégie militaire). L’inquiétude de Sansa est compréhensible quand Jon assure qu’il ne faut plus attendre pour attaquer Ramsay et, même si elle apparait peu reconnaissante (et un poil péteuse) envers le soutien de Davos (mettant en avant les échecs qu’il a eu auprès de Stannis) ou celui de Lyanna (et ses 62 guerriers), elle a cependant raison de lui renvoyer qu’ils vont se faire laminer. Même si ça me fait ch*er de voir Littlefinger arriver en héros (tel Gandalf dans Le Seigneur des Anneaux), il est clair aussi que, si elle veut remporter la bataille et récupérer Winterfell, elle se doit de faire appel à l’armée du Val. Ce qui serait fun, c’est que son message soit destiné à Robyn parce que, même si c’est Littlefinger qui prend les décisions, ça ne ferait pas pareil, cela montrerait qu’elle reste furieuse contre lui mais, bon, je ne pense pas que cela soit aussi réfléchi. Ce qui est pénible, c’est que cet appel au secours va la rendre redevable envers lui et le mettre en position de force alors même que Sansa marquait des points. On voit que ça la fait ch*er aussi mais elle sait que c’est sa seule chance. J’aime qu’elle prenne sa première décision en tant que Stark : la voir réaliser le sceau de sa famille est touchant.

Dès lors qu’on voit Septon Meribald raconter son parcours de vie (comme l’a fait le Grand Moineau avec Margaery, chacun adaptant son discours à son auditoire pour que ce soit plus parlant : Margaery a eu le droit à l’ambition et le désir de pouvoir du Grand Moineau, Sandor à la violence et au meurtre d’un enfant de Septon Meribald), on sait qu’il va mourir. Cela se confirme avec l’arrivée de ces trois hommes de la Fraternité sans Bannière dont les menaces apparaissent non seulement à l’opposé de ce qu’ils mettent en avant (la protection du peuple) mais en plus complètement incompréhensibles puisque la communauté de Septon Meribald n’a rien à leur offrir et que personne ne les a humiliés et/ou mal reçus. Bref, aucune raison à leur acte qui apparait donc terriblement gratuit. Ça donne juste le sentiment que D&D, n’ayant pas d’autres idées pour que Sandor recouvre sa liberté (et sa certitude que rien ne vaut mieux que la violence pour survivre dans ce monde de brutes), ont choisi cette facilité scénaristique. Voir Sandor prendre sa hache apparait presque grotesque, ça fait très Leatherface dans Massacre à la tronçonneuse et ça m’a fait grincer des dents parce que je ne voudrais pas que son personnage régresse alors qu’il connaissait une réelle évolution depuis sa rencontre avec les filles Stark.  

Arya apparait peu prudente, en même temps, il faut bien qu’elle sorte de son trou pour sauver ses fesses en quittant Braavos. Je ne sais pas d’où viennent ses sacs d’or, je ne pense pas qu’elle ait fait un casse à la Banque de Fer, ça lui ferait beaucoup de monde après elle, du coup, je me dis que c’est peut-être chez les Sans-Visage qu’elle s’est servie (au point où elle en est avec eux) ou ce sont ses économies lorsqu’elle était « Cat » et vendait des huitres    Ce qui est certain, c’est qu’elle se fait avoir comme une bleue alors même qu’elle vient de bénéficier de l’apprentissage des Sans-Visage (elle aurait pu, par exemple, changer le sien pour ne pas être reconnue de ces derniers) d’autant que la vieille était hyper louche. Connaissant la capacité des Sans-Visage à prendre n’importe lequel, elle se devait de ne pas se faire approcher de qui que ce soit et encore moins d’un visage qui se voulait empathique. Bref, ça puait le piège à 1 000 km à la ronde et elle ne l’a pas senti. Du coup, j’suis un poil déçue parce que ça ne colle pas avec l’élève douée dont parlait Jaqen. Après, il y a peu de chance qu’elle meurt, j’suis sereine, si elle avait dû mourir, la gamine abandonnée lui aurait tranché la gorge pour en finir rapidement. Comme Jon, elle survivra – même si je ne sais pas comment – aux nombreux coups de couteau et prendra son bateau pour quitter Braavos. En tout cas, la gamine abandonnée est, selon moi, en instance de mourir (et j’en suis bien désolée) parce que tuer par désir (juste parce qu’elle n’aime pas Arya) et en faisant souffrir (alors que Jaqen lui avait expressément demandé à ce qu'Arya ne souffre pas), ça ne colle pas avec la déontologie des Sans-Visage et je ne pense pas que Jaqen laisse passer cela ou alors c’est Arya qui l’exécute pour s’assurer qu’elle ne la poursuivra plus, qu’elle ne tentera plus de la tuer.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Episode 07 - The Broken Man   Aujourd'hui à 7:00

Revenir en haut Aller en bas
 
Episode 07 - The Broken Man
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» [MANGA/ANIME] Bamboo Blade
» Episode 07 - The Broken Man
» Episode 129 : Fairy Tail
» Vos photos de Pégase V2 "Broken Version"
» Episode 1 - Disparition sur le campus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Game of Thrones :: Castral Roc :: Episodes :: Saison 6-
Sauter vers: