Partagez | 
 

 Episode 05 - The Door

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Quelle note donneriez-vous à l'épisode?
1
0%
 0% [ 0 ]
2
5%
 5% [ 1 ]
3
5%
 5% [ 1 ]
4
36%
 36% [ 8 ]
5
54%
 54% [ 12 ]
Total des votes : 22
 

AuteurMessage
Lindwyn
Entre au service des Seigneurs


Féminin Messages : 240
Age : 30

MessageSujet: Re: Episode 05 - The Door   Dim 29 Mai - 19:18

Désolé, je m'écarte un peu du sujet de ce post mais Thunderlord à tellement raison.

C'est mon plus gros regret dans la série. Car les Direwolves sont bien plus présents dans les livres et servent bien l'intrigue. Nyméria permet a Arya de suivre un peu ce qu'il se passe à Westeros, avant et après les noces pourpres. Vent-Gris alerte mille fois Robb sur les personnes en qui il ne peut pas avoir confiance. Lady montre le moment d'égarement de Sansa avant la mort de Ned. Shaggydog nous permet de comprendre les sentiments du petit bout d'homme qu'était Rickon et la colère grandissante chez lui. Seuls Ghost et Summer sont "développés" dans la série mais à mille lieux des livres où ils sont pas mal liés même si leurs maîtres respectifs ne s'en rendent pas totalement compte. D'ailleurs, Ghost ne quitte même pas Castleblack avec Jon, ça m'agace tellement, on ne le voit jamais alors qu'il est toujours auprès de Jon dans les livres sauf lorsque Jon passe le Mur avec les sauvageons.
Revenir en haut Aller en bas
niels97
S’empare du Trône


Masculin Messages : 930
Age : 19

MessageSujet: Re: Episode 05 - The Door   Dim 29 Mai - 19:39

Le seul loup à peu près correct, je dirais plutôt que c'est vent gris et peut être Eté, pour le reste ghost fait office de figurant (par contre il quitte bien CastleBlack avec Jon dans la série, il suit le groupe de Mimain à distance).
Revenir en haut Aller en bas
Lindwyn
Entre au service des Seigneurs


Féminin Messages : 240
Age : 30

MessageSujet: Re: Episode 05 - The Door   Dim 29 Mai - 20:12

Je suis d'accord avec toi Niels97 mais je parle du départ de cet épisode Wink Je l'ai revu aujourd'hui en pensant qu'il serait peut être à l'arrière du groupe mais non ! Pas de Ghost en vue !
Revenir en haut Aller en bas
niels97
S’empare du Trône


Masculin Messages : 930
Age : 19

MessageSujet: Re: Episode 05 - The Door   Dim 29 Mai - 21:19

Ah oui très juste... je suis même pas sûr qu'on peut dire qu'il fait de la figuration à ce stade, c'est déjà lui donner plus d'importance qu'il n'en a Wink .
Revenir en haut Aller en bas
Ser Jorah
Anobli pour son courage


Masculin Messages : 330
Age : 38

MessageSujet: Re: Episode 05 - The Door   Lun 30 Mai - 9:04


Donc, selon moi, autant les tuer s'ils ne servent à rien. Ça économisera du pognon.
Revenir en haut Aller en bas
Danaerys
Always pays her debts


Féminin Messages : 1478
Age : 24

MessageSujet: Re: Episode 05 - The Door   Sam 4 Juin - 19:22

Je viens de regarder les cinq premiers épisodes <3 Franchement, cette saison est tellement meilleure que la précédente, c'est un plaisir de la regarder !! (à part Dorne, mais passons).


J'ai beaucoup aimé cet épisode. La fin ;___; Laissez-moi me confiner dans mes couvertures et chialer.
Honnêtement, j'ai préféré l'épisode 4 mais de manière générale, ces deux derniers étaient très bons !!


Alors là, je vais affirmer quelque chose qui m'aurait choqué lorsque j'ai débuté la série, ou même encore il y a quatre ans, mais : le Nord déchire ! Toutes les scènes au niveau du mur sont les meilleures, j'aime Jon, Sansa et Theon, Brienne est super badass, Tormund surgère. Franchement, ce sont mes passages préférés. Et plus on descend vers le Sud, plus ça me saoule Razz

Autre nouvelle choquante : je kiffe Arya, j'adore son histoire, j'adore le mystère autour de son entraînement, j'adore ses passages. Donc là, je commence à soutenir les Stark, c'est pas normal, ça ne va plus du tout    Mais Jon/Sansa/Arya, limite le meilleur trio de cette saison.

Autre point choquant : j'adore Melissandre et Davos. Melissandre est tellement plus intéressante cette saison. Bon, ce qui me dérange c'est la facilité avec laquelle ils oublient Stannis (est-il vraiment mort ??), surtout Davos à vrai dire. Mais si l'on décide de faire fi de ces incohérences (ce ne serait pas la première), la team du Nord avec Melissandre/Davos + les Stark + les sauvageons est de loin la plus passionnante !!

Un dernier point choquant quand même ( ) : j'aime aussi les scènes avec Bran !! Bon Dieu, que reste-t-il de moi, la pro Lannister et anti Stark ? Laissez-moi m'enterrer, je ne me reconnais plus.  
Non mais franchement, j'ai adoré les flash back, j'attendais qu'on voit Rhaegar mais c'est pas grave, c'était déjà cool, et là, la fin, bon sang, c'était trop triste ;___; Pas très convaincue de la façon dont tout s'est déroulé, genre les enfants de la forêt qui ont créé des monstres qu'ils ne contrôlent plus, et Meera-Bran qui comptent réussir à s'échapper via une charrette alors qu'une horde de marcheurs blancs est après eux, mais bon, incohérence  incohérence, oublions-les. Sinon, la mort du loup sort un peu de nulle part, je suis totalement d'accord (mais comme celle de Roose que j'ai trouvé débile, et ne parlons pas de celle de Doran, je ne suis que tristesse).

King's Landing, mouais. J'adore les scènes avec Jaime et Cersei et la Montagne, j'adore ce trio car ils inspirent la puissance, quand ils débarquent dans les conseils restreints, ils en imposent et c'est bien qu'ils soient unis plutôt qu'ils s'affaiblissent en se déchirant. Mais ils sont moins badass qu'avant, Cersei me fait beaucoup moins rire, Jaime est un peu effacé. Par contre, j'étais en transe quand y a eu enfin l'alliance Lannister/Tyrell, franchement, ça vend du rêve. Mais, quand même, pourquoi seulement maintenant ? Pourquoi Olenna n'a rien tenté pour libérer ses petits-enfants, à part rester tranquille à discuter avec Kevan ?  Rolling Eyes C'est stupide quoi. Les scènes avec le Grand Septon ou je sais pas quoi m'emmerdent atrocement, Margaery également, on sent qu'on nous les met juste pour avoir notre quota de ces persos. A l'inverse, la scène Margaery/Loras m'a beaucoup, beaucoup touchée. Tommen, par contre, qu'il crève, ça ne me ferait ni chaud ni froid, il est d'une inutilité et d'une passivité affolantes. Je ne supporte pas la voix de l'acteur en plus, c'est terrible XD

J'ai parlé de Jon et tout plus haut mais j'ai pas exprimé ma joie lorsque Sansa et lui se sont enfin retrouvés, j'y croyais pas, j'avais des frissons, c'était juste incroyable. Je suis toute surexcitée et je les adore !

(je ne parle pas de Dorne parce que, sinon, je risque de ne pas être très courtoise).

Les Greyjoy, j'aime beaucoup. Je sais pas quoi dire de plus, retrouver Théon prendre petit à petit confiance en lui est génial <3 Yara et Euron envoient du lourd. Bref, c'est sympa et j'ai hâte d'en savoir plus (je crois aussi que si je suis tant positive, c'est en comparaison avec ce qu'ils ont fait des Martell x))

Daenerys m'a saoulé jusqu'à l'épisode dernier, même si ça fait redite du 01x10, la scène était quand même stylée, puis les confidences de Jorah étaient vraiment émouvantes (par contre, Daario, je ne peux plus me le voir. J'ai envie de le tuer).

Tyrion etc., ultra chiant au départ, ça commence à devenir plus intéressant là, avec les histoires stratégiques, et l'arrivée de la prêtresse rouge était sympa aussi (même si je n'aime pas du tout le jeu de l'actrice).


Voilà voilà, je crois que j'ai rien zappé. Y a vraiment du lourd, mais je déplore quand même : la stupidité du Littlefinger de la série, la mort foireuse de Bolton, la mort foireuse de Doran, la mort foireuse de Trystan, la mort foireuse des deux loups, la mort foireuse de Osha (elle avait tellement de potentiel ! ;__; ), l'incohérence autour de Stannis (pour moi, il n'est pas mort de toute manière. Sinon c'est vraiment mal fichu), la passivité d'Olenna, les longs discours du Septon qui font dormir plus qu'autre chose, la passivité de Tommen, l'impertinence abusive de Daario, pas mal de scènes au sud. A part ça, je crois que j'aime tout, sérieusement. Et surtout le nord (si c'était pas encore clair   ). Brienne, pas assez parler d'elle, mais quel plaisir de la retrouver dans le premier épisode <3

On sent que la fin approche, les alliances se précisent, les morts s'enchainent, on entre vraiment dans la dernière ligne droite, je suis toute joie.

Ce qui est génial, c'est qu'il y a de plus en plus d'alliances qui se forment, la guerre finale semble s'éclaircir, ça donne envie d'y arriver, et ça fait peur pour nos chouchous, mais j'ai juste trop HATE <3

_________________


 

Revenir en haut Aller en bas
Fantôme
Grand Questionneur Royal


Féminin Messages : 1982

MessageSujet: Re: Episode 05 - The Door   Sam 18 Juin - 14:30

Un épisode fort en émotion qui nous donne pas mal d’informations et nous ouvre, par là-même, à tout plein d’interrogations. On sent, derrière certaines révélations, GRRM et ça fait un bien fou de retrouver la pertinence de l’auteur. Ça rassure pour ce qui nous attend dans le livre, ça rend plus impatient aussi.


Au vu du sceau du courrier que reçoit Sansa, on se dit que sa confrontation avec Littlefinger est imminente et j’avoue que j’avais hâte de voir comment ce dernier allait se justifier auprès d’elle. J’ai aimé sa p’tite déglutition en voyant entrer Brienne à sa suite parce qu’elle démontre son malaise à devoir lui parler en présence de quelqu’un. Et puis, il sait, à cette dernière, que Sansa lui en veut ou, tout au moins, qu’elle ne lui fait plus confiance. Du coup, il met en avant le fait que, ayant appris sa fuite, les chevaliers du Val sont venus la secourir. Sauf que Sansa ne digère pas (à juste titre) ce qu’elle a subi suite à son mariage avec Ramsay et, même si elle a peut-être eu tort de le menacer ou encore de ne pas profiter de l’armée du Val, ça fait du bien de voir Sansa lui dire ce qu’elle pense de lui et lui montrer qu’elle n’est pas dupe parce que oui, soit c’est un imbécile, soit c’est son ennemi. Or, il est clair, pour moi, que Littlefinger est tout sauf un imbécile, il connaissait donc la perversité et la cruauté de Ramsay. Et, il a beau jouer merveilleusement bien la comédie en lui assurant que non (il faut avouer qu’elle ne lui épargne aucun détail et que, même s’il savait, il n’a pas forcément envie de lui entendre dire ce qu’elle a subi), c’est juste impossible qu’il ne l’ait pas été. C’était une manière de déclencher, en elle, son désir de vengeance et, comme je reste dans l’idée que la lettre à Jon de Ramsay peut avoir été écrite par lui (pour décider Jon à bouger aussi), je me dis qu’il a tout calculé, sans doute même le fait qu’elle refuse son aide pour arriver, en héros, à la fin de la bataille et ainsi lui faire oublier sa rancœur voire même la rendre redevable envers lui. Rien n’est fait au hasard avec lui. Du coup, l’air de rien, il lui lance une information (comme on lance un appât) et, au vu de cette dernière, Sansa ne peut que s’en emparer et j’en suis bien heureuse parce que cela veut dire que l’on va revoir le Silure et peut-être voir – enfin - se mettre en place la storyline de Jaime dans le Conflans. Je ne sais pas vraiment pourquoi Littlefinger lui rappelle, avant de partir, que Jon n’est que son demi-frère parce qu’il est clair que Sansa a évolué et qu’elle ne semble plus être dans ce type de considération mais, si j’ai trouvé cette remarque terriblement puérile, je me dis aussi que, venant de lui, ça ne pouvait être anodin ou alors c’est sa manière de lui dire que personne ne se ralliera à eux, Jon n’étant pas un Stark.

Arya a bien évolué aussi mais, si je l’aime profondément, j’ai apprécié que la gamine abandonnée laisse tomber son bâton et lui mette une rouste à main nue, lui rappelant qu’elle n’est pas des leurs parce que je me dis que c’est une réalité qu’elle doit prendre en compte et qui doit la décider à quitter l’ordre des Sans-Visage parce que pas fait pour elle. D’ailleurs pour la première fois elle est sincère et avoue que la petite ne sait pas ce qu’elle désire. Après un p’tit cours sur l’origine des Sans-Visage et leur rôle dans la fondation de Braavos, Jaqen offre à Arya une nouvelle mission qui s’avère être sa dernière chance (avec, en fond, la menace de mort puisqu’il laisse entendre que, quoiqu’il arrive, un visage viendra rejoindre ceux de la salle). Après, je crains que ce soit celui de la gamine abandonnée, ce qui me ferait ch*er parce que ça permettrait à Arya de s’en sortir bien facilement et je n’aime pas la facilité dans les histoires. Dès lors que l’on perçoit le thème de la pièce de théâtre, on sait déjà que Jaqen la teste (définitivement) parce que, si elle réussit à passer au-dessus de ce que lui renvoie cette dernière, il sait qu’elle sera personne. Maisie Williams joue d’une manière très juste et il est douloureux de voir combien cette pièce, qui la faisait rire au début, la blesse progressivement, en percevant l’image qui est renvoyée de son père. Arya ne sera jamais personne, cette scène le démontre parfaitement bien.  Que Ned soit décrit comme un arriviste et, par là-même, susceptible d’être désireux de prendre le trône ne me choque pas parce qu’il est possible que son arrivée ait été ainsi perçue à Port-Réal mais, ce qui me pose question, c’est pourquoi Cersei est aussi mise en valeur et montrée comme empathique alors même qu’elle n’est pas apprécié du peuple de Westeros, est-ce une manière de nous dire que D&D l’apprécient et qu’elle a des chances de perdurer encore dans le show, que le valonqar serait définitivement mis de côté... je ne sais pas mais ça m’inquiète parce que ça changerait pas mal de choses. En attendant, Arya apprend que Tyrion a épousé sa sœur. Je ne sais pas trop ce qui a motivé D&D à nous montrer le sexe de ce comédien en aussi gros plan, d’autant que ce n’est pas des plus excitants (puisque dans l’examen d’une verrue), peut-être pour évoquer les pathologies qu’on pouvait rencontrer à l’époque ou l’absence d’intimité qui régnait au sein des troupes de théâtre itinérantes mais il est clair que c’est tellement mal amené qu’on ne peut que trouver ça – une fois encore - gratuit. Il est étonnant de voir que personne ne repère Arya alors même qu’elle ne se cache pas et observe avec insistance lady cigogne (afin de percevoir comment la tuer). Rapidement, il est dit qu’elle aime le rhum, reste à Arya de glisser un poison dans sa bouteille personnelle. Jaqen apparait blasé lorsque cette dernière se lance dans l’éloge des talents de comédienne et des qualités humaines de lady cigogne. Il est clair qu’il en a marre de son incapacité à se détacher tant de son vécu propre que des personnes qu’elle doit tuer. Marre aussi de ses questions parce que – normalement - elle n’a pas à en poser. Et, j’aime qu’il finisse par lui renvoyer que la mort n’emporte pas que les monstres et qu’il commence fortement à douter de sa motivation à servir le Dieu Multiface. Si Arya assure s’être décidée, le fait qu’elle donne cette réponse énigmatique, plutôt que répondre par l’affirmatif, laisse à penser qu’elle peut avoir fait le choix de quitter l’ordre des Sans-Visage.

Bran nous offre une nouvelle vision et pas des moindres puisqu’elle nous permet de connaitre l’origine des White Walkers. Tout colle parfaitement et cela renvoie forcément à ce que peut écrire GRRM et j’avoue que ça fait du bien de retrouver la logique de l’auteur. Si Bran apparait sous le choc de la révélation, en ce qui me concerne, je peux comprendre que les enfants de la forêt aient créé les White Walkers pour protéger leur espèce et leurs arbres sacrés contre les hommes. Je trouve l’idée intéressante.

Les états généraux des îles de fer ont bien été retranscrits dans l’atmosphère, pas dans la pertinence. Pourtant cela commençait plutôt bien avec le discours de Asha / Yara un poil timide mais relativement en accord avec ce qu’elle souhaite apporter dans l’évolution des Fer-Nés. L’intervention de Theon est belle parce qu’elle démontre à ces derniers qu’on peut être un homme et souhaiter voir une femme au pouvoir parce qu’ayant la légitimité et les qualités pour utiliser ce dernier d’une manière efficiente. Du coup, quelle déception de voir Euron arriver avec son discours uniquement centré sur le fait que Theon ne soit plus un homme, alors oui, les Fer-Nés sont des c*ns qui pensent que la virilité ne tient qu’à la capacité à b*nder (Theon en faisait d’ailleurs partie avant sa rencontre avec Ramsay) mais je trouve aberrant que son discours soit complètement effacé par autant d’inconsistance. Du coup, forcément, on ne peut que se demander pourquoi D&D n’ont pas introduit le cor, cela aurait donné plus de sens et de pertinence à l’élection d’Euron, là, elle apparait juste terriblement misogyne et non respectueuse de leur ancien roi, Balon, puisqu’ils choisissent non seulement le meurtrier de ce dernier mais, en plus, en oublient ce que Asha / Yara a réalisé pour les Fer-Nés (pendant que son oncle – comme le dit très justement Theon – était absent) et le souhait de son père de l’avoir comme héritière du trône de Grès. J’ai aimé leur fuite au moment de l’immersion d’Euron, la scène est magnifique : la musique, la réalisation, le parallèle… « The dead never die but rises harder and stronger » m’a donné des frissons parce que ça me renvoie à Theon qui démontre progressivement que ce qu’il a vécu auprès de Ramsay ne l’a pas tué mais rendu plus fort. S’il est clair qu’il est étonnant que personne n’ait remarqué leur absence, j’avoue cependant ne pas m’en être préoccupée, trop occupée à vivre la scène (tout comme les Fer-Nés à être attentif au rituel). Asha / Yara et Theon savaient qu’ils ne pouvaient pas survivre à l’élection d’Euron, ils ne leur restaient plus qu’à fuir et devancer ce dernier en rejoignant Daenerys pour lui proposer une alliance à travers leur flotte. Je ne sais pas si D&D vont oser valider la réalisation des 1 000 navires commandés expressément par Euron à 20 Fer-Nés sur une île relativement peu pourvue en arbres parce que j’ai beau être bonne spectatrice, ça me semble bien présomptueux    mais, en même temps, s’ils ne le font pas, je me dis que le retour d’Euron n’aura servi à rien.

Alors que Daenerys regarde de loin ce qu’elle a acquis (l’ensemble des khalasars), Jorah, lui, appréhende sa réaction à son retour alors même qu’elle l’avait – pour la deuxième fois – banni. Même si, lors de l’attaque de l’arène, ils se sont tenus un instant la main (difficile d’oublier puisque c’était celle atteinte par la léprose), ils n’ont pas encore pu se parler. Je trouve bien qu’elle lui dise qu’en tant que reine, elle ne peut pas reprendre un chevalier qui l’a trahie (ça retirerait de son autorité) mais qu’en tant qu’individu, elle ne peut pas le renvoyer après ce qu’il a fait pour elle. Heureusement, grâce à la léprose, la solution apparait tout naturellement : Jorah se doit de partir pour ne pas risquer de contaminer tout le monde. J’ai aimé la scène parce que, pour une fois, l’émotion de Daenerys est perceptible, elle démontre que cela la touche et, par là-même, son attachement à Jorah. Lui donner l’ordre de trouver un remède et de lui revenir est équivalent, pour elle, à une déclaration d’amour parce que, persuadée qu’une reine ne peut aimer son chevalier, elle s’est toujours interdite de montrer ses sentiments, elle fait donc la seule chose qu’une reine se doit de faire : donner des ordres. Bref, il y a tout plein d’amour dans ces derniers et j’ai aimé cette subtilité parce que ça renvoie à la complexité de leur relation qu’il y a dans le livre. Après, je ne suis franchement pas sereine pour lui : même si ça nous laisse espérer une guérison, je ne suis pas certaine que D&D aiment suffisamment le personnage pour lui laisser cette chance. En tout cas, il aura pu exprimer ses sentiments et percevoir l’émotion de Daenerys avant de quitter cette dernière et c’est déjà beaucoup. Même si le jeu d’Emilia Clarke ne me convainc pas toujours (en particulier dans ce type de scène), j’ai aimé que ce dernier soit plus emprunt de douceur. C’est en voyant Daenerys quitter Vaes Dothrak avec son armée de Dothrakis qu’on perçoit son évolution : la boucle est bouclée, elle va pouvoir, à présent, avancer.

Tyrion - qui picole toujours autant - jubile intérieurement en entendant Varys faire le point concernant les suites du pacte qu’il a réalisé avec les maitres puisqu’il semble avoir permis la paix, aucune victime n’ayant été déclarée depuis ce dernier. Alors qu’il pense faire preuve d’humilité, je trouve hyper prétentieux de mettre en avant la nécessité que le mérite revienne à Daenerys parce que je ne suis pas certaine qu’elle souhaiterait recevoir les honneurs d’un tel pacte. Cela donne le sentiment qu’il est super fier de lui alors même que je reste sceptique sur la réussite – à long terme - de son accord. En attendant, pour faire passer le message, Tyrion fait appel à la grande prêtresse rouge, Kinvara, qui a autant de titres que Daenerys. J’ai beaucoup aimé sa manière d’aborder Tyrion et Varys, de leur montrer qu’ils ne sont rien pour la commander, qu’elle fait ce qu’elle pense être bon et qu’elle connait suffisamment de choses pour ne pas avoir à craindre et/ou recevoir d’ordres de personne. J’aime le voir progressivement flipper devant ce qu’elle sait des évènements passés et futurs et serrer des fesses quand elle évoque le fait que les dragons sont là pour purifier les impies, bien conscient de ses propres pêchés. Si Tyrion apparait satisfait qu’elle accepte d’envoyer ses prêtres - les plus éloquents - faire de la pub pour Daenerys, Varys, lui, a besoin de régler ses comptes avec la magie : il lui renvoie donc le fait que Stannis fut déclaré l’élu par une de ses prêtresses et qu’il a échoué à Port-Réal et à Winterfell et ne risque pas d'être l'élu puisqu’il est, à présent, mort. Tyrion tente bien de l’arrêter pour ne pas voir Kinvara abandonner l’idée de les aider mais Varys va au bout de ses interrogations et ses rancœurs en mettant en avant les dangers du fanatisme. Comme lui, je me suis vue changer d’expres​sion(bouche ouverte comme une carpe en train de gober un appât !) aux propos de Kinvara concernant sa mutilation et le fait qu’il ait entendu une voix quand le sorcier a jeté ses testicules dans le feu et j’étais super déçue que Varys la stoppe pour qu’elle ne dise pas ce que la voix avait dit, ni à qui elle appartenait parce que, si mes neurones sont hyperactifs, ils ne sont cependant pas super productifs en matière de théories et/ou d’hypothèses    En tout cas, on le sent quand même drôlement chamboulé par ce qu’elle vient de lui rappeler et inquiet de ses propos concernant le fait que s’il est un ami fidèle de Daenerys, il n’a rien à craindre d’elle, du coup, ça renvoie au livre
Spoiler:
 
je ne pense pas que ce soit en lien mais ça interroge.

J’aime l’idée que, si Mélisandre voit en Jon le prince qui fut promis, Kinarva, elle, voit Daenerys l’être. Il va être intéressant de voir laquelle des deux sert le bon poulain  Razz

Bran s’ennuie, du coup, Bran a envie de braver les interdits. Il profite donc que tout le monde soit endormi pour faire un p’tit tour tout seul dans le monde interactif des visions. Dès lors qu’on voit l’armée des White Walkers, on se dit qu’il est en train de faire une c*nnerie parce qu’il semble - depuis que Ned a réagi au son de sa voix – qu’il puisse agir sur ces dernières. J’ai trouvé la scène impressionnante et j’avoue avoir flippé en voyant Bran faire face, puis se promener au sein de cette immense armée de morts vivants et je ne parle même pas du bond que j’ai fait lorsque le roi de la nuit lui attrape le bras ! A l’annonce de la corneille concernant le fait que l’ayant touché, Bran était marqué et, par là-même, le lieu où les trouver connu des White Walkers, mon p’tit cœur s’est carrément emballé, j’ai pensé qu’ils allaient tous mourir, piégés dans cette grotte sombre et étroite. Malheureusement, j’ai vu – presque – juste et j’en suis terriblement désolée.

En attendant, D&D nous offrent une p’tite accalmie avec la mise en place du plan d’attaque de Jon. Si ce dernier a bien compris qu’ils ne pouvaient pas faire face aux Bolton et aux White Walkers en même temps et que, s’ils veulent reprendre Winterfell et stopper une éventuelle attaque des Bolton (avant de pouvoir défendre le Mur j’imagine !), il leur faut plus d’hommes, il ne va cependant pas plus loin dans sa réflexion. Heureusement, Davos prend le relai en démontrant sa bonne connaissance des grandes familles du Nord et en faisant le point sur la situation concernant ces dernières : les Karstark et les Omble étant avec les Bolton (mais je reste convaincue que les Ombles ne les soutiennent pas mais attendent le bon moment pour les couillonner), il ne leur reste que les Manderly. Devant le pessimisme ambiant, Sansa  rappelle ce qu’est le Nord mettant en avant la loyauté des nordiens à travers le cultissime : « The north remembers ». Du coup, Jon revient dans la partie en proposant d’aller auprès des autres familles nordiennes afin de grossir progressivement leur armée. Après, il est clair que Davos a raison aussi de rappeler que peu d’hommes ont envie de se battre en sachant qu’ils vont à la défaite d’autant que Jon n’est pas un Stark et que, même si Sansa a tout d’une louve à présent, même si elle a une détermination de fer, elle n’est l’héritière légitime parce que c’est aussi une réalité et que cela peut les pénaliser dans leur démarche. Sansa lâche alors l’information donnée par Littlefinger concernant la reprise de Vivesaigues par le Silure (mais tait la personne qui lui a donné, sans doute pour ne pas avoir à dire qu’elle la tient de celui qui l’a incitée à épouser Ramsay), ce qui permet à Davos d’être plus confiant : le nom de le Silure devrait, selon lui, les aider à rallier le nord à leur cause. Du coup, Sansa envoie Brienne à Vivesaigues pour lui transmettre son message, ce qui déplait fortement à cette dernière (qui a le sentiment de faillir à son devoir de la protéger) mais, en ce qui me concerne, me fait bien plaisir car – au vu du trailer de la saison 6 – elle devrait y retrouver Jaime. Reste à voir comment D&D vont gérer ces retrouvailles et là, j’avoue ne pas être des plus sereines. En tout cas, il est rassurant de voir que Sansa a une totale confiance en Jon, Littlefinger n’aura donc pas ébranlé cette dernière et j’en suis bien aise. Le fait qu’elle lui offre un manteau avec l’emblème des Stark sur les lanières en cuir rattrape la maladresse qu’elle a eu lorsqu'elle a validé, lors de la discussion précédente, qu’il n’était pas un Stark, on voit que ça le touche, du coup, ben, ça me touche aussi. La robe de Sansa est magnifique, je trouve chouette que ses talents de couturière (dont se moquait Arya) servent à présent à faire honneur à sa Maison, c'est sympa de voir qu’elle évolue sans perdre ce qu’elle a toujours été : une lady.

Le sourire de Tormund à Brienne fait carrément peur, j’évoquais ma crainte que ça tombe dans le comique, là, on est à la limite du ridicule et c’est bien dommage. Heureusement, Brienne part, ce qui devrait stopper ce flirt qui, au vu de la tête de cette dernière, apparait, de toute manière, unilatéral. Il faut dire que, pour le coup, ça ne donne pas envie (et pourtant je l’aime mon Tormund  I love you  ), ça fait limite sourire de psychopathe. 

L’au revoir entre Edd et Jon m’a fait mal au cœur, non pas pour Jon mais pour Edd qui se voit rester au Mur avec très peu de frères alors même que la menace des White Walkers n’a jamais été aussi grande. Du coup, la réflexion de Jon concernant le fait qu’il se devait de garder le Mur intact ne m’a pas vraiment plu, je l’ai trouvée à la limite de la décence. Je comprends qu’Edd soit un peu perturbé par son nouveau statut, en même temps, au vu de ce qui reste de la Garde de Nuit, il apparait beaucoup moins prestigieux. Ce qui colle bien au personnage qui a toutes les raisons, pour le coup, de mettre en avant son manque de chance    

Il semble étrange de voir Bran et la corneille en pleine vision alors même que ce dernier avait mis en avant l’urgence de quitter la grotte en lien avec l’arrivée imminente des White Walkers, du coup, on ne peut que soupçonner la corneille d’avoir l’âme de Dumbledore en générant le sacrifice d’Hodor pour leur donner une chance de survivre. Il savait que, pour sauver Bran, il fallait engendrer Hodor et c’est ce à quoi sert cette vision. Il le fait aussi pour conclure l’apprentissage de Bran en le responsabilisant sur l’impact que peut avoir les interactions avec les personnes et/ou les évènements des visions. Même si je trouve  l’attaque des morts vivants hyper stéréotypée (très série B que j’aime bien ceci dit !), ça marche cependant sur moi parce que je suis une trouillarde et que voir l’immensité de cette armée à l’entrée de la grotte a fait que mon p’tit cœur s’est emballé et que je me suis mise à courir avec Meera, sans doute parce que tout est fixé sur elle et que ça laisse entendre que c’est elle qu’il faut suivre. Alors je ne sais pas si l’armée des White Walkers s'éteint si ces derniers meurent mais, si c’est le cas, Daenerys ne va pas avoir beaucoup de travail puisqu’il n’en reste plus que 3 à la fin de l’épisode. Après, au vu du nombre de bébés que Craster a donné aux White Walkers, on se dit qu’il doit bien y en avoir d’autres quelque part. Les enfants de la forêt n’auront pas su stopper leur création et, même si le sacrifice faisait un peu kitch, ça me fait mal de voir qu’il n’y en aura plus, qu’ils ont tous été exterminés. Le reste est allé tellement vite que la mort de la corneille ou encore celle de été / summer apparait peu dans l’émotion et c’est dommage en particulier pour ce dernier qui, de par son rôle auprès de Bran depuis le début, était affectivement inscrit dans son histoire. La mort de Hodor est bien différente, l’émotion est immédiate et j’ai pleuré comme un bébé parce que, symboliquement, cette mort est touchante, Hodor n’aura vécu que pour cette scène, sa vie n’aura été qu’un sacrifice. Elle met une claque émotionnelle parce qu’elle a un sens et apporte une pertinence à l’histoire et ça fait un bien fou. D&D n’avaient pas besoin de dire qu’ils tenaient cette dernière de GRRM parce que les lecteurs ne sont pas stupides et savent reconnaitre l’écriture de l’auteur. Après, ils ont assuré pour retranscrire l'intensité de la scène : la musique, la réalisation avec la révélation progressive de l’origine de Hodor… rien que de l’écrire, mes larmes se remettent à couler. Wylis est sans doute le personnage le plus sacrifié et le plus courageux parce qu’il est celui qui a vécu pour se voir mourir. Le choc (et la culpabilité) de Bran, lorsqu’il comprend ce qui se passe, est extrêmement violent, ce qui lui permet de prendre pleinement conscience de l’impact que peut avoir ses choix et ses actes lors des visions et je compte sur lui pour ne plus interagir avec ces dernières.


Dernière édition par Fantôme le Sam 18 Juin - 16:31, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fleurdecerisier
Entre au service des Seigneurs


Féminin Messages : 221
Age : 20

MessageSujet: Re: Episode 05 - The Door   Sam 18 Juin - 15:29

Citation :
C’était une manière de déclencher, en elle, son désir de vengeance et, comme je reste dans l’idée que la lettre à Jon de Ramsay peut avoir été écrite par lui (pour décider Jon à bouger aussi), je me dis qu’il a tout calculé, sans doute même le fait qu’elle refuse son aide pour arriver, en héros, à la fin de la bataille et ainsi lui faire oublier sa rancœur voire même la rendre redevable envers lui.

J'aime beaucoup ta théorie et j'avoue que j'adorerais qu'il en soit ainsi mais vu comment des hypothèses subtiles comme celle-ci ont été complètement démontées au fil des épisodes (à ma grande déception), je doute qu'elle se réalise, la facilité étant visiblement devenue une habitude Sad


Citation :
les Karstark et les Omble sont avec les Bolton (mais je reste convaincue que les Ombles ne les soutiennent pas mais attendent le bon moment pour les couillonner)

Personnellement, je m'attends à ce que les Ombles se retournent contre les Bolton pendant la bataille des bâtards. C'est le genre de twist qui peut bien marcher.


Citation :

L’au revoir entre Edd et Jon m’a fait mal au cœur, non pas pour Jon mais pour Edd qui se voit rester au Mur avec très peu de frères alors même que la menace des White Walkers n’a jamais été aussi grande

Je me dis que Jon aurait peut-être dû emmener avec lui les quelques frères restant vu combien il en reste. La Garde de Nuit avec une dizaine de pauvres hommes ne peut plus vraiment assurer son rôle de protection après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Episode 05 - The Door   Aujourd'hui à 18:27

Revenir en haut Aller en bas
 
Episode 05 - The Door
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Episode 05 - The Door
» Episode 129 : Fairy Tail
» Angel Beats! Heaven's Door
» Episode 1 - Disparition sur le campus
» Nouvelle episode de lost s06 l'episode bonus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Game of Thrones :: Castral Roc :: Episodes :: Saison 6-
Sauter vers: