Partagez | 
 

 Episode 03 - Oathbreaker

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Quelle note donneriez-vous à l'épisode?
1
5%
 5% [ 1 ]
2
0%
 0% [ 0 ]
3
45%
 45% [ 9 ]
4
45%
 45% [ 9 ]
5
5%
 5% [ 1 ]
Total des votes : 20
 

AuteurMessage
Hesila
S’empare du Trône


Féminin Messages : 983
Age : 24

MessageSujet: Re: Episode 03 - Oathbreaker   Ven 13 Mai - 18:58

A niels97 et charlotte-chan : je ne crois pas que ses dragons peuvent la sortir de toutes les situations, et je ne crois pas non plus qu'elle s'en soit sorte tout le temps grâce à ses dragons. Il lui est arrivé de profiter de cet atout, mais en même temps vous voudriez qu'elle en fasse quoi de ses dragons ? Laughing Elle serait stupide de ne pas utiliser cet atout, tout comme Jon serait stupide de ne pas utiliser la foi qu'ont en lui beaucoup de sauvageons, ou comme Arya aurait été stupide de ne pas utiliser son épée aiguille pour se défendre quand elle en avait besoin, ou comme Cersei aurait été stupide de ne pas jouer de l'atout Ser Strong, ou comme Tyrion aurait été stupide de ne pas jouer de la richesse de sa famille. Vous reprochez en fait au personnage d'utiliser l'un de ses atouts, c'est bête. Et si vous lui reprocher d'être intouchable, je pense qu'elle ne l'est pas contrairement à ce que vous dites : si ses dragons la sortent parfois d'affaire, il lui arrive des tas de merdes que ses dragons ne peuvent pas empêcher. C'est pareil pour Tyrion et Jon, qui ont aussi leurs atouts qui les ont toujours sorti d'affaire (une relation, un pouvoir, de l'argent, un ami, un loup, etc.) Vous êtes drôlement injustes.
Revenir en haut Aller en bas
niels97
S’empare du Trône


Masculin Messages : 930
Age : 19

MessageSujet: Re: Episode 03 - Oathbreaker   Ven 13 Mai - 20:53

J'ai pas dit qu'avoir 3 dragons la sortait tout le temps de la merde, mais en tout cas très souvent et que ça créait un déséquilibre avec les autres personnages vu qu'Arya ne pourra pas faire beaucoup de choses avec sa petite aiguille, au pire se sortir de situation pas trop compliqué, tandis que les dragons étant presque invincibles...
Et justement non, depuis qu'elle a ses dragons, elle n'a jamais été réellement en danger.

Le point qui m'a définitivement fait tiqué c'est dans l'arène, voilà Danearys enfermé avec 10 hommes face à des centaines de fils de la harpie, ce serait n'importe quel autre personnage on se dirait qu'il est foutu, mais non pas Dany, parce que oh ! Mais qui voilà ? Drogon à la rescousse qui n'a rien à faire là et qui vient la tirer d'une situation insolvable. De même que je reproche d'avoir une Mélisandre dans le coin qui peut ressusciter n'importe qui sans conséquence, ça déséquilibre beaucoup trop la balance, Mélisandre c'est aussi un atout qu'elle a, mais c'est un atout de trop. Et vu que les scénaristes manquent cruellement d'imagination, ils vont utiliser à tout les coups le moyen facile pour la sauver encore une fois d'une situation insolvable : un dragon pour la sauver des dothrakis. Danearys pourrait se retrouver au milieu de la forteresse des Autres et leur centaines de milliers de zombies, tant qu'elle a un dragon pas loin je serai incapable de m'inquiéter pour elle.

Et un autre point qui me déplait, c'est qu'en soit c'est finalement la finalité de Danearys cette monté en puissance inévitable avec fort peu d'obstacle : Tyrion ou Arya se suffisent tous seuls, ils sont intéressant à suivre et il n'ont pas besoin d'être en situation de force pour ça, Dany n'a aucun intérêt si elle ne devient pas plus puissante vu que sa finalité c'est de reconquérir Westeros ou de venir au mur, et que du coup elle est obligée d'avoir les moyens pour ça, si elle meurt sans être revenu à Westeros elle aura été inutile et voilà pourquoi le suspens est un peu tué, surtout quand elle a 3 deus ex machina volant avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
Charlotte-chan
Fouineuse


Féminin Messages : 307
Age : 23

MessageSujet: Re: Episode 03 - Oathbreaker   Ven 13 Mai - 22:02

Hesila je ne lui reproche pas d'utiliser ses dragons, et elle a raison de s'en servir comme tu dis mais le problème avec ce "joker" c'est que ça la rend invincible finalement et c'est pour cette raison que je ne m'inquiète presque jamais pour elle. Les autres personnages n'ont pas un atout aussi formidable, du coup quand ils sont dans des situations délicates eh bien on ressent de la peur pour eux, on prie pour qu'ils reviennent en vie, mais pas avec Danaerys et c'est fort dommage. Le pire, c'est que sa storyline (de mon point de vue) pourrait être intéressante au niveau politique (comment gérer toutes les villes etc.) mais elle fait n'importe quoi avec ça (et maintenant elle doit s'occuper d'autre chose : s'enfuir et retourner à Meereen).
Franchement dans la 1ère saison je l'aimais bien : elle est partie de rien et est montée en puissance, mais je trouve qu'elle stagne depuis belle lurette ! Elle devrait se remettre en question mais elle ne le fait pas car (pour moi) elle a la grosse tête et elle pense que tous ses titres (qui sont d'un ennuie) lui permettent d'avoir tout qui lui tombe dans le bec tout cuit et ça ne me plaît pas du tout. Bien entendu tout ceci n'est que mon avis et peut-être que je suis trop dure avec elle mais quand je la compare aux autres personnages j'ai juste l'impression qu'elle a terminé d'évoluer et que son histoire n'avance pas.
Revenir en haut Aller en bas
2Fic
Sauvageon de l'Au-Delà


Messages : 10

MessageSujet: Re: Episode 03 - Oathbreaker   Dim 15 Mai - 23:58

Pour réagir sur la situation de Rickon je ne crois pas que se soit la tête de Broussaille la taille ne colle pas. Ou alors il s'agit d'une erreur des accessoiristes et ce serait quand même un manque de sérieux.
Revenir en haut Aller en bas
Yelrahc
Anobli pour son courage


Masculin Messages : 309
Age : 24

MessageSujet: Re: Episode 03 - Oathbreaker   Lun 16 Mai - 17:17

https://www.youtube.com/watch?v=4CTJEZXtr94

Ca y est le combat de Tower of Joy disponible en version Sabre-laser !
Ca envoie ^^
Revenir en haut Aller en bas
Hesila
S’empare du Trône


Féminin Messages : 983
Age : 24

MessageSujet: Re: Episode 03 - Oathbreaker   Lun 16 Mai - 19:16

Yelrahc a écrit:
https://www.youtube.com/watch?v=4CTJEZXtr94

Ca y est le combat de Tower of Joy disponible en version Sabre-laser !
Ca envoie ^^

Je recommande la vidéo ! C'est vraiment épique (même si c'était déjà drôlement épique à la base Razz ). La musique et les bruits des sabres lasers sont au top. On peut juste déplorer qu'on entend moins Bran dans cette version.
Revenir en haut Aller en bas
Fantôme
Grand Questionneur Royal


Féminin Messages : 1982

MessageSujet: Re: Episode 03 - Oathbreaker   Mer 8 Juin - 11:02

Un épisode qui se disperse moins et qui permet donc d’entrer un peu plus en profondeur dans les storylines. Personnellement, je préfère ce type d’épisode parce que plus chargé en psychologie.


Jon est sous le choc de sa résurrection et Davos, même s’il l’espérait, semble l’être tout autant. Je crois même qu’il est à deux doigts de partir en courant mais le désarroi de Jon l’en empêche. Je ne sais pas si c’est pour se faire pardonner d’avoir menti sur la mort de son personnage que Kit exhibe sa plastique mais, en une scène, D&D ont réussi à faire oublier pourquoi on les avait maudits toute une année (nan, je déc*nne, ça ne marche pas avec moi, il m’en faut plus   ). Aucune séquelle apparente, Jon est égal à lui-même (le jeu de Kit aussi), c’est un brin décevant mais je suis cependant curieuse de voir où tout cela va le mener. Pour le moment, il est en mode Calimero par rapport à ce que lui renvoie son assassinat (en particulier concernant Olly qu’il percevait comme une personne de confiance – je sais, je sais, ce dernier portait, sur son visage, la rancœur de voir les sauvageons être accueillis à Châteaunoir mais Jon n’est pas très observateur) et dans l’incompréhension de son retour parmi les vivants. De son côté, Mélisandre en profite pour lui demander ce qu’il a vu lorsqu’il n’était plus de ce monde et, si elle n’obtient pas la réponse qu’elle aurait souhaité, elle comprend cependant, à sa résurrection, qu’il est le prince qui fut promis. Statut qui ne semble pas, au vu de son abattement grandissant, le réconforter. Davos se voit donc obliger de prendre les choses en main en s’improvisant psychologue. Après avoir validé son ressenti (sentiment de désorientation), il lui renvoie la nécessité de vivre pour connaître la finalité de son retour mais, rien à faire, Jon ne sait pas où se jeter, comme toujours. Il finit cependant par aller affronter ses frères et, à la tête de ces derniers, on sent que ça va être chaud, pour lui, de poursuivre comme si de rien n’était : en dehors de l’armée des White Walkers, aucun être humain – à leur connaissance - est revenu à la vie et, même s’ils le prennent pour un dieu, ils ne peuvent que se méfier de lui. Tormund, lui, montre qu’il a même pas peur, qu’il est un homme, un vrai en allant jusqu’à lui pour le serrer dans ses bras et lui faire part de son plaisir à le revoir parmi eux. Edd apparait plus réservé mais finit par se laisse aller à l’émotion (après avoir vérifié la couleur de ses yeux   ). En tout cas, ça fait du bien de voir Edd sourire, c’est trop rare pour ne pas être apprécié.

J’ai aimé poursuivre avec des nouvelles de Sam parce que c’est un personnage que j’apprécie. La scène est courte mais permet cependant de donner quelques informations. Si le mal de mer de Sam renvoie au livre, la bonne humeur de Vère / Gilly est, elle, aux antipodes de ce dernier : en même temps, elle est auprès de son enfant (qui a enfin grandi) et de l’homme qu’elle aime, la situation n’est pas la même, elle n’a donc pas à être déprimée. Du coup, ben, elle est toute disposée à soutenir Sam. J’ai trouvé sa comparaison entre le mouvement de la mer et celui que la mère réalise pour bercer son enfant très jolie (après, je ne suis pas certaine d’aimer être bercée   ). Même si elle apparait déçue de ne pas pouvoir le suivre à la Citadelle, il est clair que le fait que Sam ait pensé à sa famille pour l’accueillir (le temps qu’il devienne Mestre) la touche parce que ça démontre son attachement envers elle. Son aveu concernant le statut qu’elle lui donne (le père de son fils) permet à Sam de reprendre confiance en lui et en son choix et c’est chouette de voir combien ils ont évolué depuis leur première rencontre chez Craster.

L’apprentissage de Bran se poursuit, ce qui nous permet de retrouver Ned (et, heureusement, que ce dernier le dit parce que je ne l’aurais sans doute pas reconnu – sauf à la coiffure peut-être) et le père de Meera à la Tour de la Joie -
Spoiler:
 
Le fait que Ser Arthur Dayne soit hyper badass donne le sentiment que Ned est un bouffon d’autant plus qu’il n’a aucun mérite dans la finalité du combat. Je ne sais pas si c’est ce choix scénaristique est là pour casser un peu l’image du père et du guerrier parfaits et ainsi mettre en avant que, même l’estimable Ned Stark peut mentir (doublement) sur les évènements mais, une chose est certaine, c’est que ça retire pas mal de son charme. On comprend aux propos de Ser Arthur Dayne que les ordres de Rhaegar étaient de rester auprès de Lyanna afin de protéger cette dernière. Sauf que, pour Ned, il la garde prisonnière. J’ai aimé la manière dont Ser Arthur Dayne lui fait comprendre qu’il va falloir le battre s’il veut aller la rejoindre, sans même avoir à l’exprimer. Le combat est bien chorégraphié, Ser Arthur Dayne juste parfait et le cri (de Lyanna), qui vient marquer sa mort émouvant (de quoi me faire dresser les poils de mon p’tit bras). Je suis contente que la scène s’arrête là parce que je crois que, si je suis curieuse, je redoute aussi ce qui va venir parce que terriblement attendu et que j’ai peur d’être déçue.  Le fait que Ned semble entendre Bran lorsqu’il l’interpelle m’inquiète fortement, je crains  les boucles temporelles et je n’ai pas forcément envie de voir tendre l’histoire vers ce type de logique parce que, bien souvent, j’ai l’impression de me faire couillonner : on peut en faire ce qu’on en veut et réaliser des pirouettes scénaristiques facilement. Du coup, je rejoins la corneille : « Le passé est écrit, l’encre est sèche » et ce serait bien de s’en tenir à cette réalité. Il est touchant de voir Bran mettre en avant qu’il se fiche de ne pas revenir, que, pour lui, les visions sont plus source de (ré) confort que sa vie actuelle. Après, il est clair que la corneille ne l’a pas attendu plus de mille ans pour rien : Bran est essentiel à la finalité de l’histoire et je suis curieuse de savoir en quoi il l’est. En attendant, il doit poursuivre son apprentissage mais ce n’est pas bien grave puisque ce dernier est source d’informations importantes.

Daenerys revient à son point de départ ( Vaes Dothrak ) mais avec un autre statut et il va être intéressant de voir comment elle va se sortir de cette situation, cela va permettre de percevoir sa réelle évolution. En attendant, elle fait connaissance de ce qui aurait dû être son chez elle à la mort de Drogo : le dosh khaleen. Lieu relativement austère où se retrouvent toutes les veuves, de tous les âges. De quoi bousculer l’orgueil de la reine des dragons qui prend cet enfermement comme une offense à son statut alors même que c’est justement ce dernier qui le lui impose. Sauf que, ben, comme toujours, elle a besoin de se distinguer des autres en rappelant ces nombreux noms et ainsi laisser entendre qu’elle n’est pas uniquement la veuve de Khal Drogo. J’aime la manière dont cette femme la remet à sa place en lui faisant remarquer qu’elles avaient toutes un destin à réaliser et que cela n’enlève en rien le fait qu’elle soit, comme elles toutes la veuve d’un khal et qu’elle se doit donc d’être parmi elles. Ça ne veut pas dire que je suis d’accord avec cette réalité mais je trouve bien que Daenerys prenne conscience qu’elle ne mérite pas plus que les autres d’être libres, elles le méritent toutes. Une bonne leçon d’humilité. Et, si je ne m’inquiète pas pour la décision des khals concernant le devenir de Daenerys (quel qu’il soit, elle s’en sortira), je me dis que si elle arrive, en plus, à rallier les Dothrakis à elle, elle aura enfin une armée digne de ce nom puisque l’ensemble des khalasars sont présents pour le Khalar Vezhven.

Pendant ce temps, à Meereen, Varys interroge avec beaucoup d’intelligence la prostituée qui a assassiné des Immaculés et des Puînés. Le fait qu’il la prenne à contre-pied en demandant aux gardes de sortir et en lui assurant protection et non torture démontre tout son art à manipuler autrui. Comme elle reste sceptique, il se voit utiliser la menace sans même avoir un mot qui puisse laisser entendre qu’il le fait. L’air de rien, il la guide dans sa réflexion et lui fait prendre conscience de l’intérêt de lui parler parce qu’il peut lui offrir la possibilité de survivre tant à la peine encourue pour avoir comploté contre la reine qu’aux éventuelles représailles des fils de la Harpie en lui permettant de rejoindre Pentos avec son fils et suffisamment d’argent pour démarrer une nouvelle vie. Bref, il a finement joué son interrogatoire et ça fait du bien de voir qu’il reste un peu de pertinence à Meereen parce que ce n’est pas vraiment le cas, du côté de Tyrion. Ce dernier s’ennuie et nous aussi. Cela ne l’excuse pas pour autant parce que ce n’est pas parce qu’on s’ennuie que l’on doit être condescendant. Ne pas l’être est aussi une forme d’intelligence et, pour le coup, il n’en démontre pas. Surtout lorsque, de par sa mimique faciale, il laisse entendre que les discussions entre Missandeï et Ver Gris ne sont pas des plus passionnantes. Je sais que Tyrion est un des personnages préférés des lecteurs et non lecteurs mais, si D&D ne savent pas quoi en faire, autant ne pas le mettre à l’image parce ça retire beaucoup de charme à ses apparitions. Bref, sans l’arrivée de Varys, la scène aura été des plus inutiles, en même temps les informations que ce dernier apporte ne sont pas forcément transcendantes, il était logique que ce soit les riches cités qui financent la rébellion (les fils de la Harpie), des noms auraient été plus intéressants (comme celui de Daario, par exemple    ). En attendant, cela permet au grand sage Tyrion de réfléchir à une stratégie pour récupérer les maitres des cités concernées et ainsi faire en sorte que cette dernière cesse.

J’ai aimé qu’à  l’évocation des oisillons de Meereen, ceux de Port-Réal nous soient –enfin - présentés. Ces derniers portent bien leur nom puisque ce sont des enfants et j’avoue serrer des fesses pour eux quand je vois que c’est Qyburn qui en a la charge !  En même temps, la technique de Varys concernant les friandises est celle utilisée par les pervers pour attirer les enfants et obtenir d’eux ce qu’ils veulent… de quoi s’interroger sur les pratiques de ce dernier ! Et si je me raccroche à l’idée qu’il était juste gentil avec eux (d'autant qu'il a assuré à la prostituée de Meereen qu'il ne pourrait pas faire de mal à un enfant), je crains que ce ne soit pas forcément le cas de Qyburn qui, pour avoir la confiance de ces derniers, reproduit ce que Varys faisait avec eux : leur offrir des confiseries. A leur tête, il est clair que c’est Montagnestein qui entre dans la pièce et si ce dernier est là, c’est que Cersei n’est pas bien loin. Et, apparemment, ben, Jaime aussi puisqu’il ne quitte plus cette dernière. J’aurais préféré que ce ne soit pas le cas parce qu’on ne peut pas dire qu’à ses côtés, il brille par son intelligence et ça blesse mon p’tit cœur de lectrice à chaque fois. Bref, on marche la tête à l’envers concernant leur relation. Cersei ne digère pas son humiliation lors de la marche de la honte et souhaite donc punir toute personne ayant pris plaisir et/ou voulant profiter de cette dernière. Il est clair qu’elle est à des années-lumière de la menace des White-Walkers et que ça va faire mal quand cette dernière va devenir réelle. Cersei ne s’intéresse pas à ce qui se passe dans le Nord, elle reste centrée sur elle et la prophétie et, en cela, ça rejoint le livre.

Le conseil restreint apparait relativement pitoyable, même Olenna et Kevan ne brillent pas plus que ça. Sans compter que tous apparaissent vieillissants et, par là-même, vulnérables et en dehors du temps. L’arrivée de Cersei et Jaime ne relèvent pas vraiment le niveau mais ils ont au moins le mérite de renvoyer une réalité qui semble essentielle de prendre en compte : le coup d’état des Aspics et d’Ellaria et l’importance de s’allier. Du coup, ben, Kevan et Olenna m’ont semblé bien petits dans leur décision de quitter la pièce. Cela aurait pu être drôle ou encore pertinent mais il n'en est rien (sauf l’appréhension de Pycelle à passer près de Montagnestein, j’avoue que cela m’a fait sourire  Very Happy ). Leur rancœur et leurs préjugés concernant Cersei et Jaime apparaissent pitoyables et peu constructifs. Ce n’est pas en agissant ainsi que ça va bouger.

De son côté, Tommen tente de montrer son autorité au Grand Moineau mais reste terriblement maladroit en commençant par arriver lors de la prière de ce dernier. Le fait qu’il patiente laisse à penser qu’il a un minimum de respect envers la religion, ce qui n’échappe pas au Grand Moineau qui en profite pour lui retourner le cerveau, lui démontrant la nécessité que sa mère soit jugée afin de révéler ses pêchés et ainsi pouvoir les expier et reprendre sa place. Il met, en avant, pour cela, le fait qu’il a conscience de l’amour qu’elle a pour lui et qu’elle a donc toutes les qualités pour pouvoir être une bonne personne. Bref, à la fin de l’entretien, Tommen apparait dans la compréhension du Grand Moineau. Ce dernier a su utiliser sa jeunesse et son innocence pour le mettre de son côté et c’est plutôt bien joué de sa part.

L’apprentissage d’Arya se poursuit, elle en prend toujours plein la tronche et, même si elle s’en défend, elle est bien loin d’être personne et c’est ce que perçoit la fille abandonnée qui la teste à travers l’évocation de sa famille et  de son histoire. Cette dernière sait quand son récit est faux, quand elle essaie de dissimuler la réalité ou encore d’erroner ses sentiments. J’aime cette scène parce qu’elle permet de montrer qu’Arya est en capacité de retirer des personnes de sa liste et qu’elle a su reconnaitre que sa rencontre avec le Limier lui a permis de le percevoir autrement et ainsi être suffisamment confuse pour lui laisser la vie. Cela permet aussi de refaire le point sur les personnes encore présentes sur sa liste (Cersei, Gregor et Walder Frey) et, tout comme la gamine abandonnée, j’ai été interpelée par l’aspect très court de cette dernière, beaucoup de noms ont été retirés comme, par exemple, Mélisandre. Après, c’est une manière de nous montrer qu’Arya évolue en personne (ou le laisse entendre) puisqu’elle termine en lui demandant quel nom une petite doit prononcer. Elle progresse aussi au niveau du combat au point de réussir à non seulement parer les coups mais aussi en donner. Et, si la gamine abandonnée  est un poil touchée dans son orgueil, de mon côté, je flippe de ce qu’Arya va devenir parce que, même si je reste persuadée qu’elle ne restera pas dans l’ordre des Sans-Visage, son devenir me parait bien sombre. Je ne la vois pas finir heureuse et épanouie et ça me touche parce que l’Arya de Winterfell me renvoie la p’tite fille que j’ai été (le château et la renommée de la Maison Stark en moins   ). En attendant, Jaqen la teste une dernière fois en la poussant à donner son nom mais Arya a compris son manège et lui donne donc la réponse qu’il attend : personne. Après, je comprends son hésitation à boire parce que n’étant pas certaine d’être personne, il y avait des chances que ça ne fasse pas l’effet escompté. Alors, soit elle est devenue douée dans l’art de mentir, soit elle tend quand même vers personne, mais le breuvage fonctionne et lui rend donc la vue.

Je ne cache pas que Ramsay me sort par les trous de nez et si je suis persuadée qu’il ne finira pas la saison, ça n’empêche qu’en attendant, j’en ai assez de le voir rallier des Maisons telles que celle des Ombles qui est pourtant reconnue pour sa loyauté envers les Stark. Je préfère donc penser que c’est une ruse pour le couillonner parce que, si c’est pas le cas, je vais sacrément peiner à digérer cette trahison. Le fait qu’il ne veuille pas baiser la main de Ramsay, ni s’agenouiller devant lui me donne bon espoir. En tout cas, il apparait doué pour flatter l’égo de Ramsay (en traitant son père de c*n) et ainsi lui donner envie de le croire et lui accorder sa confiance. J’aime qu’il lui montre qu’il n’est pas dupe sur la mort de Roose, cela permet à Ramsay de percevoir que sa tentative de dissimuler son assassinat à échouer et la possibilité que cela lui revienne dans la gu*ule. L’idée de mettre en avant la recherche de protection par rapport aux sauvageons (et à Jon) n’est pas mauvaise pour expliquer sa démarche auprès de Ramsay. Le retour de Rickon était attendu, le fait qu’il soit offert à Ramsay aussi, je n’ai donc pas été surprise de le revoir. L’acteur a bien grandi mais reste le même, ce qui est agréable parce que la reconnaissance du personnage est là. En voyant la tête de Broussaille / Shaggydog, je me suis encore plus raccrochée à l’idée que c’était une ruse parce que je n’ai vraiment pas envie de le savoir mort, d’autant que c’est le plus sauvage et, par là-même, le moins susceptible de se faire avoir. La présence d’Osha renforce ma conviction, pourquoi avoir tué Broussaille / Shaggydog mais pas elle, il n’y a aucune raison de la laisser en vie, elle n’a aucune valeur pour Ramsay. Affaire à suivre donc.

L’épisode se termine sur l’exécution des assassins de Jon. Ce dernier est toujours aussi mou du slip, pas de changement révolutionnaire suite à sa résurrection donc. Trop de têtes à couper, du coup, ce sera une pendaison collective. S’il est clair que cette exécution se devait d’être, j’avoue que ça me fait ch*er de perdre un personnage aussi charismatique que Thorne d’autant plus pour voir Jon quitter la Garde de Nuit juste après cette dernière. Ça laisse un goût amer. Il aurait pu, du coup, laisser Edd décider de leur devenir. Je n’ai pas aimé sa manière de lui donner son statut de Lord Commandant et d’annoncer son départ de la Garde de Nuit, je trouve ça terriblement gonflé de quitter cette dernière alors même qu’il connaît la menace des White Walkers, ça laisse à penser qu’il les laisse dans la mouise. Même si je peux comprendre qu’il soit sous le choc de la trahison de certains de ses frères, ces derniers venant d’être exécutés, il n’y avait plus vraiment de raison qu’il parte, au contraire, il n’aurait jamais été aussi crédible auprès des frères restants et ainsi être suivi dans ses choix. Bref, j’ai trouvé ça irresponsable et peu respectueux d’Edd (qu’il abandonne comme une vieille chaussette). D’ailleurs on se demande bien où il part, sans manteau et d’un pas aussi décidé parce que, si sa garde est terminé, rien ne l’attend vraiment au dehors de Châteaunoir. Après, ça peut donner le sentiment d’une sortie classe, comme quoi, la perception des évènements dépendent du regard de chacun.


Dernière édition par Fantôme le Mer 8 Juin - 11:38, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hesila
S’empare du Trône


Féminin Messages : 983
Age : 24

MessageSujet: Re: Episode 03 - Oathbreaker   Mer 8 Juin - 11:05

Eh bien, Fantôme, moi qui me croyait très forte avec mes pavés de commentaire. Shocked
Je te souhaite bon visionnage des épisodes suivants. Hâte que tu rattrapes le cours de diffusion pour pouvoir te lire sur chaque épisode. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Fantôme
Grand Questionneur Royal


Féminin Messages : 1982

MessageSujet: Re: Episode 03 - Oathbreaker   Jeu 9 Juin - 22:19

@Hesila : Je suis tellement en retard dans les épisodes par rapport à vous que je ne savais pas si mon avis intéressait encore car forcément super dépassé pour ceux qui sont plus avancés, du coup, je suis drôlement contente de voir que je suis lue Very Happy Merci beaucoup I love you

Je viens de me rendre compte que je suis la seule à avoir mis 5 à l'épisode, je me suis peut-être emballée En même temps, je l'ai préféré aux deux premiers... sans doute le charme de Ser Arthur Dayne
Revenir en haut Aller en bas
niels97
S’empare du Trône


Masculin Messages : 930
Age : 19

MessageSujet: Re: Episode 03 - Oathbreaker   Jeu 9 Juin - 22:53

Tu es toujours lue fantôme, une tel quantité de travail mérite l'attention Wink .
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Episode 03 - Oathbreaker   Aujourd'hui à 20:21

Revenir en haut Aller en bas
 
Episode 03 - Oathbreaker
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Episode 03 - Oathbreaker
» Episode 129 : Fairy Tail
» Episode 1 - Disparition sur le campus
» Nouvelle episode de lost s06 l'episode bonus
» Episode 10 : L'etoile de mer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Game of Thrones :: Castral Roc :: Episodes :: Saison 6-
Sauter vers: