Partagez | 
 

 Episode 10 - Mother's Mercy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Quelle note donneriez-vous à l'épisode?
1
0%
 0% [ 0 ]
2
3%
 3% [ 1 ]
3
14%
 14% [ 4 ]
4
34%
 34% [ 10 ]
5
48%
 48% [ 14 ]
Total des votes : 29
 

AuteurMessage
Fantôme
Grand Questionneur Royal


Féminin Messages : 1982

MessageSujet: Re: Episode 10 - Mother's Mercy   Mar 3 Nov - 12:41

Je viens de me rendre compte que je n’ai pas évoqué mon ressenti concernant le dernier épisode de cette saison, du coup, avant que j’oublie de nouveau, je me lance  Razz


L’épisode apparait tout décousu, les scènes s’enchainent et donnent le sentiment que D&D ont vomi les derniers passages écrits par GRRM pour pouvoir écrire leur fanfiction pendant l’été. Le souci, c’est que ce qui a été inventé jusqu’ici (Dorne) n’a pas été des plus convaincants, ce qui me fait craindre la saison 6.

Le résultat du sacrifice de Shôren nous ait montré dès le début de l’épisode à travers la satisfaction de Mélisandre à percevoir le dégel. Sauf que, ben, à quoi bon puisque la plupart des hommes ont déserté (difficile, en effet, de croire en un roi qui sacrifie sa fille pour le trône) et que Stannis se voit être bien affaibli pour pouvoir remporter la bataille contre les Bolton. Le suicide de Selyse va dans la continuité de son attitude lors de la mort de Shôren : sa prise de conscience concernant sa maternité a été tardive et brutale mais implacable. Même si je lui en veux terriblement, voir Stannis tout perdre progressivement m’a touchée d’autant que ce n’est pas ainsi que je vois son devenir dans ASOIAF. Du coup, le départ de Mélisandre apparait extrêmement lâche et irrespectueux après ce qu’elle lui a fait vivre. J’en suis restée sans voix et j’ai détesté la voir arriver à Châteaunoir avec sa tête de dépressive alors même que c’est Stannis qui se voit tout perdre. D’autant que je ne suis pas dupe concernant son retour près de Jon et, du coup, ça m’énerve encore plus, ça laisse à penser qu’elle va se rattraper, alors que, pour moi, elle ne peut se rattraper parce qu’elle a détruit une Maison entière. Et, pour le coup, je vais faire ma Arya, j’espère qu’elle en subira les conséquences. Bref, Stannis sait qu’il est perdu mais va cependant jusqu’au bout de ce pour quoi il a tout perdu : récupérer Winterfell. L’aspect « sans issu » est perceptible et il est vraiment touchant de le voir aller à sa perte.

De son côté, Jon apparait sous le choc de ce qu’il a perçu de l’armée des White Walkers et prend Samwell comme psychologue. Son personnage continue à me laisser un goût amer tant il manque, selon moi, cruellement d’envergure : il apparait complètement dépassé et ne compte que sur la hauteur du Mur et l’éventuelle incapacité de l’armée des White Walkers à savoir escalader pour empêcher ces derniers de les atteindre. Je crains pour l’avenir d’autant qu’il ne semble même pas désolé d’avoir abandonné le sac de verredragon assurant que cela ne les aurait pas aidés parce que pas suffisamment en leur possession. Il continue dans son attitude caliméro en renvoyant à Samwell - qui lui fait remarquer qu’il a tué le White Walker avec son épée en acier valyrien - qu’il n’y a pas assez d’épées de ce type dans les 7 couronnes pour espérer combattre les White Walkers, sauf que s’il réfléchit bien, leur armée de morts est grande mais pas forcément le nombre de White Walkers, du coup s’ils ne font que tuer ces derniers, ils peuvent espérer stopper leur armée. A court d’idées et conscient qu’il se doit de réfléchir pour trouver une solution, Samwell annonce à Jon (qui n’aura même pas eu cette initiative d’y penser) qu’il part pour Villevieille pour devenir Mestre. Du coup, Jon s’affole et le culpabilise de le laisser seul alors qu’il a besoin d’être entouré de personnes de confiance. Sa manière de finir par consentir à ce qu’il parte est à limite du ridicule, soupirant comme un amoureux éconduit. La seule chose qui lui fait retrouver le sourire, c’est les histoires de coucherie entre Samwell et Vère / Gilly. Bref, nous sommes à des années-lumière du Jon du livre qui organise encore et toujours la bataille qui s’annonce, utilisant Edd et Samwell pour des missions de confiance et non cherchant à les garder près de lui. Je sais que je dois en faire le deuil mais, vu qu’il est un personnage déterminant du livre, j’avoue que la pilule peine à passer. J’aime Samwell et celui de la série est d’autant plus beau qu’il apparait plus assuré tant dans ce qu’il souhaite pour son devenir que sa relation avec Vère / Gilly et son attachement au bébé de cette dernière (qui semble voué à ne jamais grandir puisqu’il n’a - presque - pas pris de centimètres depuis la saison 3). Le geste de salutation de Samwell à Jon avant son départ renvoie à celui de Vère / Gilly à celui de Shôren et on ne peut que se dire que ça pue du c*l pour Jon si cela présage la même finalité pour lui.

L’arrivée de Stannis sur Winterfell est bien loin d’être celle qu’il a réalisée au Mur. N’ayant plus de chevaux, il se voit, lui et ses hommes, combattre à pieds. Si je suis un poil frustrée par la rapidité dont est expédiée la bataille des glaces, elle apparait cependant complètement en accord avec la réalité dans laquelle Mélisandre a laissé Stannis et son armée. Et, ça permet de bien ressentir l’aspect désespéré de la situation de ce dernier. Après, je ne peux accepter que ce soit Ramsay qui mène les hommes de Roose, c’est juste impensable qu’il soit ainsi mis en avant d’autant plus face à Stannis.

Dans la logique de la série et de ce que D&D ont décidé pour le personnage de Brienne, il est crédible que cette dernière décide de partir venger Renly (d’autant qu’elle jette un dernier œil sur la fenêtre et qu’elle n’y voit aucune chandelle). Cela ne veut pas dire que j’adhère à l’idée puisqu’elle ne colle ni à la personnalité de Brienne, ni à son évolution mais que D&D suivent leur raisonnement. Naturellement, c’est frustrant puisque Sansa, au même moment, à l’aide du tire-bouchon (j’avais donc vu juste concernant l’objet récupéré et l’utilisation qu’elle allait en faire - j’suis devenue incollable dans la compréhension des ficelles scénaristiques de D&D, je ne sais pas si je dois en être fière   ), a enfin réussi à s’échapper de sa chambre pour aller, justement, allumer sa bougie. En même temps, elle n’est pas gourde (non, non, elle ne l’est pas), elle a bien compris en percevant l’impossibilité de Stannis de vaincre l’armée de son pervers de mari, que si elle devait être secourue, c’est plutôt mal parti et qu’elle a plutôt intérêt à fuir avant que ce dernier revienne.

Stannis n’a plus rien à perdre et je le trouve beau dans son combat. Du coup, je ne veux pas que Brienne le tue d’autant plus que ce serait vraiment éloigné de ce qu’elle est de tuer un homme à terre. J’ai adoré son air désabusé lorsqu’elle se présente à lui et qu’elle lui explique ce qui motive son geste, sa décision de l’exécuter, il est clair qu’il doit se dire que ça ne peut pas être pire et puis, quelque part, ça donne le sentiment que la boucle est bouclée concernant son association avec Mélisandre : il a tué son frère avec son ombre, il se voit – à présent - payer ce crime.
Spoiler:
 
Du coup, je me dis qu’il va peut-être finir par lui dire qu’il venait pour libérer Winterfell des Bolton et permettre aux Stark de retrouver leur statut de gouverneur du nord et ainsi faire que Brienne ait envie de l’accompagner dans cette quête plutôt que le tuer alors qu’il n’est plus en capacité de se défendre mais je n’ai pas assez confiance en D&D pour y croire vraiment.

Alors que Sansa cherche à fuir, elle tombe sur la très méchante Myranda, ce qui tombe plutôt bien puisque c’est la menace de cette dernière envers Sansa qui va réveiller Theon. J’ai trouvé la scène longue et pas des plus passionnantes mais, bon, il fallait bien un élément déclencheur pour que ce dernier reprenne son destin en main. Il faut dire que Sansa a été convaincante dans ses mots, c’était bien qu’elle lui dise qu’elle préférait mourir d’une flèche de Myranda plutôt que subir la colère de Ramsay lorsqu’il apprendra sa tentative de fuite parce que Theon sait qu’elle a raison. Bref, pour protéger Sansa, il se voit la pousser dans le vide. Au son du cor, annonçant le retour de Ramsay, ils perçoivent l’état d’urgence. Même si la hauteur de la chute laisse perplexe dans leur chance de survie ou de blessures graves les handicapant dans leur fuite, laissant ainsi la possibilité à Ramsay de les retrouver rapidement (d’autant quand on connaît ses performances en matière de chasse à l’homme), j’ai aimé cette dernière, je l’ai trouvée presque romantique dans la manière où Theon prend la main de Sansa et leur regard avant de se jeter dans le vide.

Le meurtre de Meryn Trant est bien gore (à la hauteur de ce que D&D ont souhaité montrer de ce personnage : un pédophile sadique) et fait froid dans le dos (dans la manière où il a été orchestré). J’ai toujours eu peur de voir Arya se perdre et cette scène accentue mon appréhension : je n’aime pas Arya lorsqu’elle est en mode vengeance et je suis bien heureuse – même si j’appréhende tout autant qu’elle devienne un Sans-visage – que Jaqen la rappelle à l’ordre. La notion de mort et de droit sur cette dernière est bien mise en lumière, et, la peur de d’Arya en prenant (enfin) pleinement conscience de ce qu’est être personne renforce la mienne et c’est ce qui fait que sa storyline est aussi captivante. Terminer sur sa cécité boucle, selon moi, très bien la saison 5 concernant son personnage.

Ce qui est loin d’être le cas pour le personnage de Jaime qui pense avoir assuré à Dorne - puisque son objectif (= ramener Myrcella à Port-Réal) a été atteint sans être en conflit avec les Martell - et qui se retrouve, au final, à devoir annoncer la mort de sa fille à Cersei. Il n’est pas difficile d’imaginer son sentiment de culpabilité (que cette dernière se fera un plaisir d’accentuer). Et si je n’aime pas l’idée, je me raccroche à celle que c’est, avec la marche de la honte de Cersei (= synonyme d'adultère), ce qui va le décider - enfin - partir dans le Conflants. En attendant, D&D se font plaisir en réalisant la scène de son aveu à Myrcella en lien avec sa paternité. Je dois être cruelle mais je trouve dommage que cet aveu se fasse : pour moi, cela ne devait pas se produire pour continuer dans l’évolution de Jaime. Du coup, ben, je n’ai pas cru à la scène, je l’ai vue sans la voir. Je ne sais pas si elle va survivre mais, si c’est le cas, je n’en vois pas vraiment l’intérêt puisque, selon la prophétie, elle est vouée à mourir et que son rôle à Port-Réal n’apparait pas bien intéressant pour l’évolution de l’intrigue. Sa mort, finalement, aurait plus d’impact sur cette dernière. C’est terrible d’être aussi indifférente par la mort d’une enfant alors même que celle de Shôren m’a fait pleurer comme un bébé, sans doute parce que le personnage a été très peu développé et mis en valeur, du coup, ben, on n’y fait pas attention. C’est bien dommage. Bref, je suis définitivement frustrée par Dorne d’autant qu’Alexander Siddig a un vrai potentiel pour interpréter Doran et qu’on a le sentiment qu’on ne le reverra pas alors même que, dans le livre, il ne fait qu’entrer en scène.

Du côté de Meereen, après s’être (semble-t-il) tournés les pouces, le retour poussif de Ver Gris (soutenu par sa douce) réveille tout le monde et leur permet (après une dispute digne de primaire entre Tyrion et Jorah sur celui qui est le plus habilité à aider Daenerys) de s’organiser : les amants (l’officiel et l’éconduit) partent à la recherche de cette dernière et Tyrion reste à Meereen pour gouverner (et ainsi avoir la reconnaissance qu’il recherche depuis toujours en réussissant là où Daenerys a échoué). Franchement, je reste sceptique sur ce dernier point, je ne vois pas comment Tyrion pourrait être entendu et être légitime pour gouverner – même temporairement – à Meereen y compris avec l’aide de Ver Gris qui n’est pas de la cité. Bref, ça ne tient pas forcément la route mais ça permettra certainement de bonnes scènes (d’autant plus avec l’arrivée – très naturelle - de Varys qui se voit devenir – tout aussi naturellement - le conseiller de Tyrion. La revanche des exilés donc).

Drogon est mal en point et ne peut donc pas répondre à la demande de môman qui comptait sur lui pour la ramener à Meereen. De toute manière, même si elle a réussi à le chevaucher pour s’enfuir, il est clair qu’elle a encore du travail si elle veut dresser la bête ! Bref, elle se voit partir en reconnaissance toute seule et se retrouve nez à nez avec le khalasar de Khal Jhaqo. L’importance des cavaliers ne m’a pas choquée puisque que ce dernier se distingue des autres par cette caractéristique. Et puis, je trouve que la scène est bien tournée, le côté envournant (terme typiquement berrichon qui renvoie à une sensation d’étourdissement) est bien retranscrit et permet de bien ressentir le sentiment d’impuissance et d’oppression de Daenerys face à cet encerclement. Il va être intéressant de voir comment va se réaliser la rencontre entre Khal Jhaqo et Daenerys, ça va permettre de percevoir l’évolution réelle de cette dernière. Pour ce qui est de sa séparation avec sa bague, j’essaie de me convaincre que c’est pour que Khal Jhaqo ne perçoive pas son statut actuel mais je n’arrive pas vraiment à l’être, je crains qu’elle permette à Jorah et Daario de retrouver sa piste.

A Port-Réal, Cersei, à bout de force, finit par avouer son adultère avec Lancel (mais nier la mort de Robert et sa relation incestueuse avec Jaime – ce que l’on peut comprendre puisqu’il est clair que le Grand Moineau est tout sauf conciliant) et réalise – en attendant son procès - la marche de la honte. Une scène forte qui renvoie à des évènements de notre propre histoire. Tout est parfaitement réalisé et interprété avec une montée en intensité parfaite. Le jeu de Lena Headey est d’une justesse remarquable et contribue beaucoup à la qualité de la scène. Son émotion est palpable et ne peut, par là-même, qu’engendrer de l’empathie pour elle. Comme quoi ça reste l’écriture de GRRM qui fait les plus grandes scènes. J’ai beaucoup aimé l’élégance de Qyburn qui lui offre, dès son arrivée, de quoi couvrir sa nudité (en même temps, je comprends que Kevan puisse rester sans voix à la vue de cette dernière) et son réconfort ; beaucoup moins sa création et nouveau membre de la garde royale qui apparait, pour moi, à la limite du ridicule. Après, il est clair que ça démontre bien l’aspect indestructible de ce dernier et permet de valider le discours de Qyburn concernant son rôle (= détruire les ennemis de Cersei et expulser le mal de la cité). De quoi apaiser cette dernière.

La dernière scène est inégale. Je n’ai pas aimé que Jon ne propose rien à Davos pour venir en aide à Stannis parce que, s’il est clair qu’il ne peut pas demander aux sauvageons de se battre pour ce dernier, il reste encore et toujours les clans des montagnes du Nord. En même temps, avec l’arrivée de Mélisandre, il apparait qu’il est déjà trop tard pour envoyer des hommes.
Spoiler:
 
J’ai eu un pincement au cœur quand Davos demande des nouvelles de Shôren et il vaut mieux pour elle qu’il n’apprenne pas qu’elle l’a brulée parce que
Spoiler:
 
. Par contre, j’ai aimé l’idée d’évoquer Benjen pour faire sortir Jon et l’isoler parce que la plupart des lecteurs ont envie de savoir ce qu’il est devenu et auraient, par là-même, fait la même erreur de suivre Alliser. Après, j’ai trouvé le panneau crétin, du coup, ça a retiré un peu de l’intensité et de l’émotion de la scène. « For the watch » est crédible dans la bouche d’Alliser et les autres membres de la Garde présents (qui ne sont pas forcément heureux de le faire mais qui perçoivent l’acte de Jon comme une trahison envers la Garde de Nuit), beaucoup moins dans celle d’Olly (qui le fait plus pour ses proches) mais, bon, depuis le début de la saison il était convenu qu’il soit celui qui poignarderai Jon, voilà qui est fait. En tout cas, il n’y a que Jon que ça surprend, pour les téléspectateurs, c’était une évidence.

En conclusion, vivement la sortie de TWOW parce que, si je pensais que la série m’aiderait à patienter, en réalité, elle rend encore plus longue et cruelle l’attente : j’ai terriblement hâte de retrouver la qualité de l’écriture et des storylines de GRRM.
Revenir en haut Aller en bas
Fleurdecerisier
Entre au service des Seigneurs


Féminin Messages : 221
Age : 20

MessageSujet: Re: Episode 10 - Mother's Mercy   Jeu 3 Mar - 11:44

Je suis d’accord avec ceux qui se sont réjouis de l’acte d’Arya dans cet épisode. D’accord elle n’a pas le droit de tuer comme ça, par vengeance personnelle (et elle est bien assez punie à mon sens), mais je trouve ce meurtre jouissif pour une raison en particulier: Meryn Trant symbolise tous ceux qu’Arya a profondément haï et qu’elle n’a pas pu tuer comme Joffrey et Cersei…d’où l’extrême violence dont elle fait preuve. Enfin elle peut se venger et venger sa famille d’une certaine façon. Comme lu ici, qu’est-ce que c’est bon de voir une Stark sortir du cadre noblesse et honneur pour avoir une vraie bonne revanche comme on en rêvait tous depuis la malheureuse exécution de Ned Stark. Quant à ce Meryn Trant, il n’a eu que ce qu’il méritait : strictement  aucun regret.
 
Quand j’ai fini l’épisode, j’en avais juste marre de Dorne et de ses personnages purement détestables, chiants et stupides.  Ça m’arrangerait bien que les filles bâtardes d’Oberyn et sa maîtresse meurent, histoire qu’on s’en débarrasse. Pourquoi, pourquoi se venger sur Myrcella bon sang?! Et en plus la scène de celle-ci qui accepte pleinement le fait que son oncle soit en fait son père…euh…comment dire ?
 
L’attaque de Winterfell…c’était ça la bataille tant attendue ?! Quelle blague, elle dure trois secondes.
 
J’étais vraiment triste de voir Jon Snow se faire trahir par ces abrutis bouffis par la jalousie et la bêtise. Il les a sauvé plusieurs fois, a été d’une bonté et générosité exemplaire…et ils le remercient comme ça. Olly est devenu un personnage plus détesté que Joffrey en deux secondes, quel exploit ! Mais après il a été instrumentalisé par les adultes, surtout par celui qui détestait Snow depuis le début…et il ne faut pas oublier qu’il reste un enfant.

Sentiment de joie et de victoire avec Théon qui se réveille enfin cheers
Ça m'a fait tellement plaisir!

Au final j'ai assez bien aimé cet épisode, je lui donnerais 3,5/5.
Revenir en haut Aller en bas
Danaerys
Always pays her debts


Féminin Messages : 1478
Age : 24

MessageSujet: Re: Episode 10 - Mother's Mercy   Dim 15 Mai - 2:33

Hey tout le monde !  I love you

Je viens de regarder les saisons 4 et 5 que je n'avais jamais vues pour plein de raisons, et je dois dire que ce tout dernier épisode était juste whaou. Je savais que Jon allait mourir mais je n'en connaissais pas les conditions et j'ai totalement adoré la scène    (j'arrivais pas à être triste, though, car on m'a spoilé le 06x02). En fait, j'ai adoré toutes les scènes de cet épisode, sans exception (Arya qui se venge enfin   poy , puis les sans visages trop mystérieux quand elle croit que Jaqen est mort, et sa perte de vue, c'était surstylé, la marche de la honte de Cersei, ce qui se passe avec Stannis dont le destin me semble incertain car on a rien vu au final (et je ne crois honnêtement pas qu'il va crever), Sansa et Theon qui s'unissent enfin, Theon qui tue l'autre bouffonne j'étais trop saucée ! (d'ailleurs, si ils survivent à une chute de 20 mètres, je dis chapeau Wink), la scène entre Myrcella et Jaime qui était ultra touchante, avec la fin qu'on connait, Daenerys qui retrouve les Dothrakis (???), fin bref, tout était grandiose !!!), alors que j'ai trouvé la saison 5, globalement, mauvaise. De l'épisode 3 environ à l'épisode 9, je me suis fortement ennuyée, avec des plus et des moins bien sûr. Le gros wtf et coup de gueule revient à Dorne. Pour le peu que j'avais lu à ce sujet, je suis atterrée de ce qu'ils en ont fait. Le pire est évidemment les sand snakes. Ils n'auraient pas pu choisir trois actrices plus mauvaises pour en faire trois personnages plus nuls et inutiles. Elles sont censées être badass, nom de Rh'llor ! Quel gâchis. Je leur en veux tellement d'avoir transformé trois filles charismatiques en moules sans intérêt et profondément débiles. Quant à leur "mère", bon dieu, c'est la même chose : mauvais jeu, aberration. Quel était l'intérêt d'introduire Dorne si c'était pour faire ce qu'ils en ont fait ?? Pfff, j'ai vraiment pas de mots. Pareil pour Myrcella qui ressemble plus à une princesse disney qu'autre chose, comme vous l'avez si bien dit (j'allais de temps en temps lire vos avis quand je finissais un épisode Smile). Et qu'est allé faire Jaime dans ce truc ?! Seul Doran relève le niveau, l'acteur est surclasse. Bref. Autre gros point faible : les scènes entre Sam et Gilly qui sont looooongues et chiantes. Je crois que j'ai fait plusieurs passages accélérés. La même pour Missandei et Ver Gris. D'ailleurs, c'est quoi leur délire d'avoir tué Barristan ? Daenerys m'embête toujours autant, mais je crois que j'ai du mal avec l'actrice, je trouve qu'elle surjoue beaucoup. Sinon, j'ai bien aimé Tyrion et Jorah, j'ai beaucoup aimé Jon et les sauvageons, puis l'apprentissage d'Arya aussi, j'ai trouvé ça fascinant (et les Harpies à Mereen m'intriguent, j'adore leurs masques et la musique qui accompagne leur arrivée à chaque fois ! Même si la scène où ils débarquent dans l'arène m'a semblé mal fichue, quand ils encerclent Daenerys et sa troupe mais qu'ils font que du 1 contre 1 alors qu'ils étaient au moins 100   Rolling Eyes ). Voilà, je ne vais pas revenir sur toute la saison mais y avait un peu de tout, du sympa, du mauvais, du   scratch , du   Shocked  . Je suis donc déçue par l'ensemble mais le dernier épisode était tellemeeent dingue que je vais quand même regarder la saison 6. J'attends juste que tous les épisodes soient sortis, j'aime pas être frustrée et devoir attendre une semaine pour la suite  


Concernant la saison 4, j'avais énormément d'appréhension du au fait que j'avais lu l'intégrale 3 juste avant (alors que j'étais vierge de tout savoir pour les saisons précédentes) et on m'avait rapporté qu'il y avait pas mal de trucs un peu wtf comparé aux livres (par exemple, on m'avait prévenu que Jaime violait Cersei dans l'épisode je sais plus combien, et ça, ça passe pas, et aussi qu'ils aient supprimé la scène entre Tyrion et lui tout à la fin du livre, ça m'embête car cette scène rend le personnage de Tyrion autrement détestable à mes yeux). C'est pour ça que j'ai mis deux ans avant de m'y mettre. Finalement, je dois dire que j'ai bien aimé et que la saison 4, dans son entièreté, surpasse la saison 5 et la saison 3 Very Happy J'ai eu du mal avec les épisodes 3, 4 et 5 qui m'ont vraiment vraiment ennuyé, mais le 6, 7, 8 et 9 étaient tellement stylés... Même si j'avais lu les livres, j'ai eu des frissons pendant le discours de Tyrion à son procès, j'ai beaucoup aimé l'arc Sansa/Baelish, et SURTOUT, le mur et les sauvageons et Stannis      Même la storyline de Daenerys m'a plu à certains endroits, bien que le tout reste excessif et que ce personnage me saoule. Je dois dire aussi que la série a réussi à me faire aimer des personnages qui, dans le livre, ne me plaisaient plus du tout (Littlefinger pour ce qu'il avait fait à Lysa. Dans le livre, c'était tellement pitoyable que je m'étais mise à le haïr. Ça passe beaucoup mieux à l'écran je trouve !! Pareil pour Tyrion. Dans le livre, il est tellement détestable avec Jaime juste avant que celui-ci ne vienne le libérer, et quand il tue son père, ça m'avait fâché définitivement avec Tyrion du livre, mais à l'écran, en fait ça va ! Sinon j'adore l'acteur qui joue Roose Bolton, c'est mon nouveau Tywin    mais ça c'est la saison 5).
Points faibles : les scènes avec Brienne et Pod, celles avec Ver Gris et Missandei, celles avec Arya et le Limier qui traînent en longueur, les viols à répétition chez Craster, Oberyn dans les bordels exclusivement alors que Oberyn est beaucoup plus que ça, le dialogue entre Jaime et Tyrion juste avant le duel judiciaire qui n'apporte RIEN (les scarabées, seriously ?  Rolling Eyes ) et sûrement d'autres mais là je vois plus !
(ah oui. J'attendais l'arrivée de Lady Stoneheart mais rien... Je suis dégoutée)

Bref, voilà voilà, je suis contente de m'être remise à Game of Thrones après trois ans et j'ai hâte que la saison 6 sorte entièrement pour la regarder avec passion cheers

_________________


 

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Episode 10 - Mother's Mercy   Aujourd'hui à 17:39

Revenir en haut Aller en bas
 
Episode 10 - Mother's Mercy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
 Sujets similaires
-
» Episode 10 - Mother's Mercy
» How i met your mother
» How I Met Your Mother
» Episode 129 : Fairy Tail
» Mother/EarthBound

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Game of Thrones :: Castral Roc :: Episodes :: Saison 5-
Sauter vers: