Partagez | 
 

 Terry Pratchett: Les Annales du Disque-Monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Melyssa
Anobli pour son courage


Féminin Messages : 383

MessageSujet: Terry Pratchett: Les Annales du Disque-Monde   Mar 29 Mar - 18:54


Les annales représentant aujourd'hui près de 40 ouvrages, je vous renverrais directement à la liste des titres de wikipedia. A noter que si c'est quand même un peu plus pratique à lire dans l'ordre, ça n'est pas non plus une obligation absolue dans la mesure où les histoires restent relativement indépendantes les unes des autres et où l'auteur garnit joyeusement ses références d'astérisques renvoyant à des explications en bas de page.




~ Résumé


C'est l'histoire d'un monde en forme de galette posé sur le dos de 4 éléphants posés sur le dos d'une tortue gigantesque qui s'occupe en nageant vers on ne sait où dans les méandres de l'hyper-espace.
Sur cette galette à l'allure improbable se promènent sorcières, mages, dieux, dragons et autres joyeusetés qui ont tout à fait leur place dans un univers de Fantasy classique s'il en est (et on peut même y croiser la mort, QUI PARLE COMME CA). Sauf qu'ici tout ce petit monde est complètement et définitivement cinglé. Cinglé jusqu'à l'absurde, mais tellement drôle...

Partant du principe que tant que l'on est assez à considérer que quelque chose est vrai, ça le devient (mais que c'est pas parce qu'on nous dit que c'est vrai que c'est pas faux!), Terry Pratchett, en grand maitre de la Fantasy burlesque, nous propose un monde dans lequel la logique se pousse jusqu'à l'absurde. Et lorsque l'absurde est atteint... il pousse encore un peu plus loin.




~ Mon avis


Je vais vous dire: le Disque-Monde est épuisant. C'est que tout le monde passe son temps à courir partout, ce qui est déjà fatiguant à la base, mais en plus de ça leurs actions sont tellement grotesques que lorsque l'on commence, on passe un temps fou à comprendre la logique de la chose. Avant de se rendre compte qu'il n'y en a absolument aucune et qu'il suffit de se laisser porter. Une fois passée cette étape, les choses vont mieux: on se contente de rire bêtement et de laisser quelques neurones en arrière plan faire le reste du travail - une fois rendu à la fin du bouquin ces quelques neurones se rappelleront à vous pour vous signaler que tout de même, sous le couvert de cet absurde à outrance, l'auteur a pris le temps de faire passer un ou deux messages. Mais entre nous, ça n'est pas pour le message que l'on reviendra, mais surtout pour pouvoir s'en repayer une bonne tranche.

Je ne vous cache pas que si j'aime en lire un de temps en temps, j'aurai un peu plus de mal à en lire plusieurs d'affilée. Le Disque-monde, c'est un monde qui est là, pas loin, à portée de main, dans lequel il est plaisant de pouvoir s'immerger de temps en temps. Mais à trop en abuser, on risque d'en ressortir complètement frappé geek

Les anglais sont fous, qu'ils disaient. Ce fou là n'aurait pas détonné au milieu des Monty Python.




~ Extraits


Citation :
Extrait 1:

Examinez Rincevent, tandis qu’il scrute autour de lui les rayonnages menaçants. Il existe huit niveaux de magie sur le Disque ; au bout de seize ans, Rincevent n’a même pas franchi le premier. Certains de ses tuteurs en sont venus à le croire incapable même de dépasser le niveau zéro, auquel naissent la plupart des gens normaux ; en d’autres termes, on a avancé l’idée qu’à la mort de Rincevent l’aptitude moyenne de la race humaine dans les sciences occultes s’élèverait d’un cran.


Extrait 2:

La Mort la regardait fixement. Il n’avait encore jamais eu affaire à des clients mécontents. Il était désorienté. Il n’y tint plus.
"HORS D’ ICI GROSSE FURIE NOIRE DE LA NUIT", dit-il.
Les petits yeux de la cuisinière s’étrécirent.
"Qui donc que vous traitez d’urinoir de la nuit ? " lança-t-elle d’un ton accusateur, et elle se remit à donner des coups de son poisson sur le comptoir. "R’gardez-moi ça, dit-elle. Hier soir, c’était mon chauffe-lit, ce matin un poisson. J’vous demande un peu.
- PUISSENT TOUS LES DÉMONS DE L’ENFER TE DÉCHIRER L’ESPRIT A VIF SI TU NE SORS PAS TOUT DE SUITE DE CE MAGASIN, tenta la Mort.
- J’suis pas au courant pour ça, mais… et mon chauffe-lit ? C’est pas un endroit pour une femme respectable, là-bas, ils ont essayé de…
- SI VOUS VOULEZ BIEN PARTIR, fit désespérément la Mort, JE VOUS DONNERAI DE L’ARGENT.
- Combien ? " répliqua la cuisinière avec une vitesse de réaction qui aurait laissé sur place la détente d’un serpent à sonnette et sapé le moral de la foudre.
La Mort sortit sa bourse et déversa un tas de pièces noircies et vert-de-grisées sur le comptoir. Elle les considéra avec une grande méfiance.
"MAINTENANT PARTEZ A L’INSTANT, fit la Mort qui ajouta : AVANT QUE LES VENTS DÉVORANTS DE L’INFINI NE GRILLENT TA VILE CARCASSE.
- Ca s’ra répété à mon mari", jeta d’un ton sinistre la cuisinière en sortant du magasin. La Mort eut l’impression qu’aucune de ses menaces à lui ne pouvait être aussi terrible.


Extrait 3:

Bien que peu fréquents sur le Disque-monde, il existe des actes qualifiés d’antidélits, en fonction de la loi fondamentale que tout dans le multivers possède son contraire. Des actes bien entendu exceptionnels. Faire banalement un présent à quelqu’un n’est pas le contraire du vol ; pour que ce soit un antidélit, il faut qu’il en résulte outrage et/ou humiliation pour la victime. On assiste ainsi à des dons avec effraction, cadeaux qui ne font pas plaisir (comme la plupart des cadeaux de départ en retraite) et lettres de déchantage (quand on menace un gangster de révéler à ses ennemis ses dons anonymes, par exemple à des oeuvres de bienfaisance.) Les antidélits n’ont jamais vraiment connu le succès.
Revenir en haut Aller en bas
http://melyssaintheattic.over-blog.com
Amelia
Kissed by Fire


Féminin Messages : 1898
Age : 35

MessageSujet: Re: Terry Pratchett: Les Annales du Disque-Monde   Mar 29 Mar - 20:32

Tiens c'est marrant que tu en reparles, j'ai commencé à regarder Le Père Porcher dimanche^^
Bien sûr ce n'est pas les livres, mais c'est vrai que c'est un univers loufoques qui reste plaisant Wink
Revenir en haut Aller en bas
Nell
Visite Westeros


Féminin Messages : 87
Age : 25

MessageSujet: Re: Terry Pratchett: Les Annales du Disque-Monde   Dim 19 Juin - 21:08

Je suis assez de ton avis Melyssa, mais je n'ai lu que cinq tomes de la série, ce qui n'est pas réellement - voire pas du tout - représentatif de l'ensemble de ces travaux. Cependant je n'ai pas véritablement accroché au style de Pratchett. Même si j'ai pu rire, sourire, lors de différentes situations, même si le genre décalé est assez de mon goût, je n'aime pas avoir le sentiment d'être égarée. Certains passages sont à mon sens trop survolés, ce qui n'aide pas toujours à la compréhension. J'ai la sensation que ce bon Terry ne prête pas bien attention au fait que le lecteur doit d'abord découvrir le monde qu'il a créé avant de le côtoyer, qu'il avance en terrain inconnu, et que donc, de plus amples explications sont de rigueur pour le mettre sur la piste.

Alors, devrais-je poursuivre la lecture? Sans doute, lorsque j'aurai cinq minutes, et peut-être qu'avec plus de tomes lus à mon actif, mon point de vue sera un peu plus aiguisé. En attendant, je te remercie pour cette jolie présentation, pour ton avis surtout, qui éveille de nouveau ma curiosité. Comme quoi...
Revenir en haut Aller en bas
http://in-nocte.forumactif.org/
VladSnow
Participe à la Rébellion


Féminin Messages : 112
Age : 28

MessageSujet: Re: Terry Pratchett: Les Annales du Disque-Monde   Ven 24 Juin - 15:42

j'en ai entendu parler et ça me tente depuis si longtemps, faudra voir à m'y mettre!
Revenir en haut Aller en bas
Fantôme
Grand Questionneur Royal


Féminin Messages : 1982

MessageSujet: Re: Terry Pratchett: Les Annales du Disque-Monde   Sam 1 Juin - 15:28

"Le faucheur" est le 11ème livre de la série. On y retrouve La mort qui apprend qu’il (« oui, la Mort est un mâle, un mâle nécessaire ») est aussi mortel que les humains et décide donc de profiter de sa vie. Depuis qu’il a disparu : « plus moyen de défunter correctement. Fini le repos éternel et bien mérité ! Fantômes, vampires, zombis, banshees, croques-mitaines… Les morts vivants se multiplient. Il s’ensuit un chaos général tel qu’en provoque toujours la déficience d’un service public essentiel » La Mort est un de mes personnages préférés alors j’ai bu ce roman comme du p’tit lait. Et puis, l’humour décalé de Pratchett est toujours aussi présent et c’est un vrai régal pour les zygomatiques

« Mécomptes de fées » est le 12ème livre de la série. Cette fois on retrouve les célèbres sorcières : Magrat Goussedail qui, après avoir reçu une baguette magique (qui transforme toutes les choses en citrouilles), se doit d’empêcher le mariage du prince de Genua avec une servante. Ses deux complices, Mémé Ciredutemps et Nounou Ogg l’accompagnent. Mais, au pays des contes, les servantes sont là pour épouser les princes et les grands-mères pour se jeter dans la gueule du loup, et la mission bien difficile à accomplir. Mémé et Nounou au pays des contes, un moment inoubliable
Revenir en haut Aller en bas
yohupi
Sauvageon de l'Au-Delà


Masculin Messages : 22
Age : 35

MessageSujet: Re: Terry Pratchett: Les Annales du Disque-Monde   Jeu 13 Juin - 17:13

je suis juste un grand fan.
c'est pour moi le meilleur car tellement en dehors des clous.
je ferais un petit topos comme fantôme de quelque uns bientôt.
mais il est vrai qu'il n'est pas toujours aisé de s'imprégner de l'univers.
certains aime de suite (moi) d'autre déteste ou jettent un œil de temps a autre.
je conseil toujours de commencer par le début.
la huitième couleur, le huitième sortilège et enfin la huitième fille. c'est trois tome mettent en place l'univers et si on accroche la on accroche a tous.
Revenir en haut Aller en bas
Fantôme
Grand Questionneur Royal


Féminin Messages : 1982

MessageSujet: Re: Terry Pratchett: Les Annales du Disque-Monde   Sam 15 Juin - 0:43

@yohupi : Il faut dire aussi que Patrick Couton a su retranscrire avec un réel talent l'humour décalé de Pratchett, il a d'ailleurs reçu, en 1998, le grand prix de l'Imaginaire pour l'ensemble de ses traductions du Disque-monde.

« Les petits dieux » de T. Pratchett.

C’est le 13ème de la série du Disque monde.

"Frangin, l’Elu, se fait interpeler par le grand Dieu Om afin de prévenir une guerre sainte mais ce n’est pas aussi simple de se faire entendre quand on est un Dieu, faut-il encore que l’Elu veuille bien prendre au sérieux le message.

Frangin ne sait ni lire ni écrire mais sa mémoire prodigieuse (alliée à la sévérité de sa grand-mère) lui a permis de retenir l'intégralité des Livres Saints d'Omnia. Ainsi l'ex-grand Dieu Om s'est-il mis en marche pour trouver cet Elu qui l'arrachera à sa misérable condition : Om gît, en effet, dans le corps d'une tortue borgne (qu'un aigle traque pour son déjeuner) et c'est l’Elu, par sa foi, qui lui rendra une apparence digne d'un Dieu. Mais la quête ne sera pas unilatérale. Si Om finit par transformer le novice un peu trop naïf en meilleur prophète qu’il n’ait jamais eu, la réciproque est vraie : la gentillesse et l'humanité de Frangin vont transformer l'ancienne idole colérique et profondément égoïste en une divinité authentique, consciente non seulement de ses droits mais aussi de ses devoirs."


Le thème central est la Foi, sa nature et ce qu'elle peut faire de nous, selon que nous la possédons ou pas. Ce n'est pas pour autant un ouvrage ennuyeux, bien au contraire. L’humour décalé reste très présent dans ce monde fantastique où les hérétiques prétendent que le monde est plat et qu’il traverse l’univers sur le dos d’une immense tortue.

Un roman bien plus profond qu'il ne veut le paraître et qui contribue à faire de Terry Pratchett un écrivain brillant.
Revenir en haut Aller en bas
Klervia
Mother of Dragons


Féminin Messages : 2929
Age : 29

MessageSujet: Re: Terry Pratchett: Les Annales du Disque-Monde   Jeu 12 Mar - 22:57


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fantôme
Grand Questionneur Royal


Féminin Messages : 1982

MessageSujet: Re: Terry Pratchett: Les Annales du Disque-Monde   Jeu 12 Mar - 23:24

Ben, non, je ne pouvais pas, je ne savais pas ! J'étais justement en train de me dire que je n'avais pas repris les Annales du Disque-Monde depuis que je m'étais lancée dans la lecture du Trône de Fer. Je comptais reprendre, du coup, ce sera l'occasion de rendre hommage à cet écrivain à l'humour terriblement british en particulier concernant le personnage de la Mort. Je trouve d'ailleurs que le tweet annonçant sa mort, avec la voix de ce dernier ("Oui, la Mort est un mâle, un mâle nécessaire"), très en accord avec son auteur.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Terry Pratchett: Les Annales du Disque-Monde   Aujourd'hui à 18:28

Revenir en haut Aller en bas
 
Terry Pratchett: Les Annales du Disque-Monde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Pratchett, Terry] Les Annales du Disque-Monde - Tome 26: La Vérité
» Terry Pratchett : les Annales du Disque-Monde
» [Pratchett, Terry] Les Annales du Disque-Monde - Tome 23: Carpe Jugulum
» [Terry Pratchett] Les annales du disqu-monde Tome 9 : Eric
» Pratchett Terry - Pieds d'argile - Les annales du Disque-Monde T19

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Game of Thrones :: Au-delà du Mur :: A Song, A Book, A TV Show & A Movie :: Littérature-
Sauter vers: